thebeatles65

And now, ladies and gentlemen, la discographie des Beatles ! Etonnant qu'elle n'ait jamais été faite ici... Donc je me lance !

please_please_mePlease Please Me, 1963: quelques chansons pas mal, comme l'éponyme (la meilleure de l'album) ou encore I Saw Her Standing There. Mais dans l'ensemble, un premier album franchement affreux, et à éviter comme la peste. Mais bon, parce que c'est les Beatles, ce disque est considéré comme un classique...

ClashDoherty : En effet, un album plutôt médiocre, mis à part une ou deux bonnes chansons comme Please Please Me et celle que Koamae cite. Mais, franchement, le meilleur de cette période était pour les singles, absents des albums (présents sur les compilations)...

Leslie B. : je vous trouve méchant avec ce coup d'essai ! Certes, ce n'est pas un chef-d'oeuvre (ah ça non !), mais c'est assez écoutable. Enfin, rien que pour I Saw Her Standing There, rock digne des grands anciens fifties, je suis prêt à le défendre.  Et puis Twist and Shout, Boys...

withWith The Beatles, 1963: pas un chef d'oeuvre du tout, mais déjà bien plus honorable que le précédent... Quelques morceaux vraiment excellents malgré une certaine niaiserie qui persiste... Mais pas de panique, les Scarabées sont sur la bonne voie !

ClashDoherty : Bien meilleur que le précédent, toujours pas génial, mais on s'en rapproche...Magnifique pochette, en revanche !

Leslie B. : Toujours ce registre" innocent" qui devait bien les faire ricaner en repensant à Hambourg... Mais l'enthousiasme d" It Won't Be Long , la candeur d'All My Loving, les reprises de Please Mr Postman et Money fournissent leur quota d'excitation juvénile.

AHardDaysNightA Hard Day's Night, 1964: premier grand disque des Beatles. Malgré quelques morceaux qui pêchent sur la face B, un excellent petit disque. Le plus court du groupe (30 minutes), mais leur premier qui, franchement, assure ! Pas un chef d'oeuvre, mais pas loin...

ClashDoherty : Oui, un chef d'oeuvre, malgré sa courte durée. Une face de soundtrack du film, et une de chansons indépendantes. Je ne vois aucune mauvaise chanson, même si, en effet, la première face est supérieure.

Leslie B. : oui, chef-d'oeuvre... Things We Said Today est une de mes chansons beatlesiennes favorites !

beatles_for_saleBeatles For Sale, 1964: John, Paul, George et Ringo sont fatigués de la Beatlemania, ça se ressent sur cette chiure, n'ayons pas peur des mots... Honnêtement, quelques titres sympathiques ici, mais la plupart sont tout simplement ignobles. A fuir.

ClashDoherty : Avec le temps, je le réévalue légèrement ; meilleur que les deux premiers. Mais, ça se ressent, les Biteulse commençaient à saturer, trop d'énergie utilisée...Et pas mal de morceaux anecdotiques ici. Mais Eight Days A Week assure, ainsi que No Reply et le Medley : Kansas City/Hey, Hey, Hey, Hey.

Leslie B. en mode furax : QUOI ??? UNE CHIURE ??? ARGHHHHHHHHHHH ! La trilogie d'ouverture est anthologique : Lennon à poil... Bon, la pression redescend vite et souvent, mais bon...

help_Beatles_1965Help, 1965: Musique du film du même nom, bourré de tubes et parfait de bout en bout, le premier chef d'oeuvre absolu des Beatles. Les suivants seront encore meilleurs, mais en attendant, ce classique absolu qu'est Help devrait ravir tout bon rocker ! Recommandé !

ClashDoherty : Même principe que A Hard Day's Night, une face de soundtrack et une de chansons indépendantes (Magical Mystery Tour sera aussi sur le même principe). Tout simplement immense. A partir de ce disque, ça devient juste énorme.

Leslie B. : les Aventures de Lennon à poil, deuxième épisode ! Le morceau-titre et You've Got To Hide Your LOve Away sont deux bombinettes d'émotion. Macca se démarque quant à lui avec un des meilleurs rocks de l'histoire du groupe, le fantastique et irrésistible The Night Before.

Rubber_ARubber Soul, 1965: On ne compte plus les classiques du disque (Drive My Car, Nowhere Man, Michelle, Girl, In My Life), encore une fois un monstrueux chef d'oeuvre, et une pièce maîtresse dans l'oeuvre des Beatles. Pour moi, un des grands sommets du groupe. Un de mes chouchous, en tous cas.

ClashDoherty : Immense album, mais j'ai mis plus de temps à l'adorer que pour d'autres. A la longue, il faut bien dire ce qui est, c'est juste puissant et phénoménal, malgré The Word et What Goes On.

Leslie B. : le parfait point de croisement entre l'innocence des débuts et les innovations futures. Incontournable !

beatles_revolver_1_169Revolver, 1966: Magistral est le terme pour désigner ce disque, inventeur du rock psychédélique avec le Pet Sounds des Beach Boys. De Eleanor Rigby à Tomorrow Never Knows en passant par I'm Only Sleeping et Got To Get You Into My Life, un album cultissime qui aligne les merveilles. Grandiose.

Clashoherty : Koamae a tout dit, et même plus...

Leslie B. : non, mais qu'est ce que vous voulez que je dise ? Chaque personne normalement constituée devrait chérir ce disque ! Par contre, "inventeur du rock psyché avec Pet Sounds", je trouve ça un peu fort de café... Merci également aux Byrds ("Eight Miles High", c'est bien plus psyché que les BB...), aux Kinks de "See My Friends"...

sgt_pepperSgt.Pepper's Lonely Hearts Club Band, 1967: L'oeuve majeure des Beatles. Le disque le plus connu de l'histoire du rock, rien que par sa pochette. De grandes merveilles (Lucy In The Sky With Diamonds, She's Leaving Home, A Day In The Life) mais aussi des morceaux plus moyens (l'atroce Good Morning Good Morning). Le plus culte, oui, mais pas le meilleur.

ClashDoherty : Un des authentiques sommets du rock, un des albums les plus cultes qui soient. Malgré deux chansons pas top (Koamae en cite une, et l'autre est Lovely Rita). Les albums suivants sont meilleurs (de peu), mais ce disque est indispensable et génial.

Leslie B. ; et si cet album était plus révolutionnaire sur la forme que sur le fond ? Je m'explique : les Beatles ont enfin arrêté la scène, et ont tout le temps de se consacrer au studio. Du coup, on bidouille le son, on expérimente... Ainsi, la basse de Macca en re-recording sonne énorme, les excentricités sonores sont légion... Mais le songwriting est d'une fainéantise... Une moitié de grands morceaux (ceux cités par Koa,; plus With A Little Help From My Friends, Being For the Benefit Of Mr Kite, When I'm 64, et les morceaux-titres), et une bone louche de quelconqueries plus (Getting Better, Fixing A Hole) ou moins (Good Morning Good Morning, Lovely Rita, et Within You Without You) sympathiques.

magical_mystery_tourMagical Mystery Tour, 1967: ne vous fiez pas à la pochette, comment dire, atroce... Ce disque, complément essentiel à la grosse artillerie ci-dessus, est encore meilleur ! Amis néophytes, pour découvrir les Beatles, privilégiez celui-là, il est absolument parfait pour découvrir le groupe ! Un des meilleurs, tout simplement.

ClashDoherty : Le sommet psyché des Beatles. Je ne vois rien d'autre à dire, si ce n'est que c'est un disque parfait. A part, en effet, la pochette, que les Stones pasticheront.

Leslie B. : bon, je hais cordialement Your Mother Should Know et Hello Goodbye... Mais le reste me fout à genoux... I'm The Walrus est un des morceaux les plus fascinants de l'histoire, tous styles confondus.

whiteThe Beatles, 1968: Cultissime, et le mot est faible ! L'oeuvre la plus importante du groupe, de loin, réunissant 30 titres. Il y a des chefs d'oeuvre, mais aussi des merdes. C'est ce qui fait tout le charme de ce disque mythique, finalement le monument total des Beatles. Miam !

ClashDoherty : L'auberge espagnole...Il y à de tout, du grandiose et du pas top (Honey Pie, Good Night), mais une fois le premier morceu entamé, impossible de ne pas tout écouter religieusement. Le sommet du groupe, même si je préfère Magical Mystery Tour et Abbey Road. Mais il faudrait être fou pour l'ignorer.

Leslie B. : un de mes albums de l'île déserte, avec un paquet de" plaisanteries" noyées au milieu des chefs-d'oeuvre que les 3 (ben oui, faut pas charrier ! j'aime bien Don't Pass Me By, mais quand même...) usinaient entre deux crises de nerfs. La classe de While My Guitar Gently Weeps, le swing de Savoy Truffle, le malaise de Yer Blues et Happiness Is A Warm Gun, la joie de Birthday et Back In The Ussr, la délicatesse de Dear Prudence et Martha My Dear, il y'a toute la vie dans cette somme !

yellow_submarineYellow Submarine, 1969: Musique du film. Une face A fait de nouveaux morceaux des Beatles, et une face B de George Martin, dans la plus pure tradition des soundtracks. Et bizarrement, c'est la face B qui s'en tire le mieux ! Dans l'ensemble, un disque plutôt pas mal, mais pas essentiel. Mineur, si l'on veut.

ClashDoherty : Une face A plus ou moins réussie, une face B horriblement dénigrée, car qui a le malheur d'être instrumentale et signée George Martin ; mais cette deuxième face est excellente ! Un disque assez mineur, mais que j'aime assez. A noter, la pochette contenait une critique d'album des Beatles, celui du Double Blanc, ce qui est assez étrange et hors-propos.

Leslie B. : mineur... Oui, mais on y trouve Hey Bulldog ! Alors, faut l'acheter aussi...

crosswalk_abbey_roadAbbey Road, 1969: encore une fois, un disque mythique, essentiel, immense. Mon grand préféré des Beatles, qui signent ici leur superbe chant d'adieu, notemment avec un medley grandiose qui vient clore l'album mangifiquement. A ne louper sous aucun prétexte.

ClashDoherty : Immense chant du cygne, un triomphe de la volonté. Ils s'engueulaient comme des charretiers hors studio, et même en studio, mais ont réussi à se contenir suffisamment longtemps pour sortir un disque enregistré comme une vraie oeuvre de groupe, et non pas comme le Double Blanc qui avait été fait chacun de son côté. La fin est là, proche, imminente, mais ce disque, le dernier enregistré, est là pour témoigner que les Beatles sont partis la tête haute. Chapeau bas.

Leslie B. : comme mes petits camarades, je suis epoustouflé par ce tour de force...

let_it_beLet It Be, 1970: album plus ou moins posthume, réunissant des chansons enregistrées entre 1968 et 1969. Produit par Phil Spector, qui a fait un boulot pour le moins remarquable... d'atrocité. Mon Dieu, quelle production de merde... Niveau musical, c'est du très bon, sinon. Donc, pour fans.

ClashDoherty : Enregistré avant Abbey Road, sorti après. Mixé par Phil Spector, qui a plus ou moins bien fait son taf, mis à part des ajouts pompeux. Across The Universe est une de mes préférées du groupe, Let It Be, Get Back, Two Of Us, The Long And Winding Road sont superbes, mais le disque, dans l'ensemble, est mineur, décevant. Là, pour le coup, les Beatles n'y croyaient plus, et ça s'entend (les horribles plaisanteries de Lennon, ses sarcasmes gravés sur disque). Snif. La version ...Naked de 2003 est meilleure selon moi, même si la version 1970 garde quand même son charme.

Leslie B. : deux joyaux (le morceau-titre, et Across The Universe)... Mais le reste ne vaut pas un rôt de nostalgie ! J'préfére encore écouter les deux premiers !