HFT7

On l'a vu hier, Thiéfaine, avec son troisième album De L'Amour, De L'Art Ou Du Cochon ? en 1980, a clairement trouvé les limites de son style folk-rock décalée. D'ailleurs, lui-même en était bien conscient, et c'est un peu à reculons qu'il l'avait fait, ce troisième album bien décevant (mais offrant tout de même de bonnes chansons). Peu de temps après, il commence à écrire et composer les chansons qui formeront son quatrième album. Il change, aussi, de look. Finie la moustache tombante, finis les cheveux longs et en bataille, il se coupe les cheveux, son visage devient glabre. Ce look, il le conservera tout le reste de sa carrière, de sa vie (en disant ça, certains pourraient croire qu'il est mort ; heureusement non, putain, et il sortira peut-être un nouvel album un jour, son dernier en date étant sorti en 2014), preuve s'il en est qu'il l'a enfin trouvé, son look. Musicalement aussi, ça va changer, en profondeur. Finies les chansons rigolotes (parfois proches du nanar musical) et gentiment absurdes sur accompagnement folk-rock (à la Cabrel défoncé, on va dire) des trois précédents albums, enregistrés avec Machin (celui-ci aussi, cependant). Finies les pochettes proches du nanar, aussi, et qui ne donnaient pas envie d'écouter le disque qu'il y avait à l'intérieur. En 1981, Thiéfaine sort son quatrième album, et rien que son titre donne le ton : Dernières Balises (Avant Mutation)

HFT8

La pochette, signée Jean-Baptiste Mondino (excusez du peu), représente une petite fille d'environ, on va dire, 5 ou 6 ans, posant, vêtue comme une pute, clope au bec et bouteille d'alcool pas loin, dans une ruelle dégueulasse. Au dos, une autre petite fille (en tenue de type princesse), du même âge, souriante, tenant dans ses deux mains un coeur de la taille d'un coeur humain, probablement, dans lequel on a planté une seringue. On trouvait dans la pochette un livret avc les paroles et des tas de photos et dessins. L'album est court (37 minutes, 10 titres dont deux de moins d'une minute) et est littéralement rempli, truffé, caviardé de classiques. Niveau style musical, on est ici en pleine pop/rock, du rock à la française, on oublie totalement le style des trois précédents albums qui semblent vraiment avoir été faits par un autre mec, totalement différent du nouveau HFT. Des trois albums qui m'ont fait découvrir Thiéfaine (les deux précédents et celui-ci), Dernières Balises (Avant Mutation) est le seul que j'ai aimé dès le début, pour les autres ce fut looooong, mais looooong. Bon. L'album s'ouvre sur un morceau gigantesque, aussi bien dans ses paroles (qui dézingue les religions, notamment, avec pas mal de virulence) que dans sa mélodie : 113ème Cigarette Sans Dormir. Que dire ? Rien que la guitare, carillonnante, sautillante, entre directement dans votre crâne et ce son ne vous quittera plus. Les enfants de Napoléon dans leurs mains tiennent leurs roustons/S'ils ont compris tous les clichés, ça f'ra d'la bidoche pour l'armée... Les choeurs féminins, dans le final (Arsenic is good for you !) sont de Carole Fredericks, pas encore à chanter avec Goldman, vu que Goldman, en cette même année, se lance en solo. 

HFT9

L'album aligne les merveilles, donc : Mathématiques Souterraines, dont Thiéfaine fera une suite l'année suivante, Narcisse 81, Cabaret Sainte-Lilith (ces paroles, cette ambiance érotico/glauque, putain...), Une Fille Au Rhésus Négatif, Exil Sur Planète-Fantôme... Les titres des chansons font férocement penser à du Capdevielle, très alambiqué, volontairement compliqué, vraiment pas la fête à neuneu, cet album est tout sauf drôle et léger, c'est au contraire à l'image de sa pochette, parfois sordide, parfois cru, parfois très chargé en paroles sexuelles, on parle aussi pas mal de came, de paumés, de misère, de folie... Je ne vais pas dire que tout le futur Hubert-Félix Thiéfaine est là, sur ce quatrième album, parce que tout le monde l'a déjà dit plein de fois un peu partout, donc ça fait cliché. C'est cependant totalement vrai, Dernières Balises (Avant Mutation), un titre d'album qui aurait très bien pu être celui du précédent opus vu que la mutation a eu lieu après le troisième album, est un joyau, un des sommets de la très passionnante (mais pas parfaite) discographie du Jurassien. Pas mon préféré de lui cependant, je lui préfère nettement le suivant, et encore plus celui qui viendra encore après, mais ça, j'en reparle bientôt, et dès demain pour le suivant... 

Chronique complémentaire de Koamae :

Le sommet incontestable.

Oui, ce disque est l'Everest de Thiéfaine. En cette année 1981, il s'est rasé, ouais, et il est parti dans des histoires de drogue et de cul. Adieu la variétoche, il s'enfonce dans un rock noir. La pochette dévoile bien le contenu de l'album. Si vous cherchez un album joyeux, ôtez vos sales pattes de Dernières Balises ! Mais bon, vous passerez à côté de quelque chose...Car plus encore qu'un Melody Nelson, plus encore qu'un 666.667 Club ou qu'un Au-Delà Du Délire, Dernières Balises est la référence française en matière de pop-rock.

Sur cet album, les tubes ne sont pas rares, et on retrouve notemment Mathématiques Souterraines, ballade rock qui a révélé Thiéfaine à toute une génération de jeunes perdus dans la coke. Ce disque est un best-of à lui tout seul.

ce n'est pas 113ème Cigarette Sans Dormir qui me contredira. D'horribles allusions à la religion, et surtout à Jesus, avec cette phrase dantesque: Le crapaud qui gueulait "je t'aime" a fini planté sur une croix... Et l'énorme final ! Ce morceau prend toute son ampleur en live, c'est un fait. Voir la version de l'excellentissime concert de Bercy. Arsenic is good for me...

Autre classique énorme: Narcisse 81. Ce morceau, magnifiquement bien orchestré par Claude Mairet, est l'un des plus réussis de l'album. Encore une fois en concert ce titre est énorme, j'aime beaucoup la gratte qui va très bien. C'est un excellent début ! Sauf que, voilà, Mathématiques Souterraines arrive. Le plus gros tube de Thiéfaine avec quelques autres...C'est ce morceau qui a fait tout le carton de l'album, vendu à plus de 750 000 exemplaires en très peu de temps. Ce morceau est magnifique, ce n'est pas mon préféré, mais il faut reconnaître sa beauté énorme. Ca parle de sexe, comme d'habitude, lol, mais la musique est également fantastique. Et vient une énorme réussite, Taxiphonant D'Un Pack De Kro. Enorme, et encore plus énorme dans sa version live de neuf minutes, mais la studio est démentielle également. La vie c'est pas du bubble-gum mais rien qu'le fait de respirer ça m'fout des crampes dans le sternum...Les paroles sont destructrices, ha! Voici un premier interlude très court, Scènes De Panique Tranquille, morceau qui porte bien son nom quand on y réflechit: on peut entendre de très jeunes gosses chanter "fais-moi une place dans ton linceul, quand y en a pour un y en a pour deux..."

Flippant, et suit le très réussi (et mythique) Cabaret Sainte-Lilith, sommet de l'album, incontestablement. Le thème des paroles n'a pas changé, ha, et ce morceau est fantastique, tout simplement magistral, on a rarement fait mieux en rock français. Putain, vraiment réussi, à côté de ce chef d'oeuvre, Hallyday peut aller se brosser, largement, et Goldman aussi (ha le cassage de gueule)...

S'en suivra le très court Photographie Tendresse. On pouvait prendre Scènes De Panique Tranquille comme un bouche-trou, mais pas celui-là. Les paroles sont grandioses. Autre sommet de l'album, Une Fille Au Rhésus Négatif. Je l'adore celui-là, complètement barge et démentiel, mélange de cul et de nazisme, vraiment sombre et dantesque. Même chose pour Exil Sur Planète Fantôme, grand classique également, avec certainement les meilleurs paroles du disque, et une rythmique d'enfer, trop bon ce titre. La version de Bercy n'en sera que plus démentielle. Et Redescente Climatisée offre une fin extraordinaire, morceau qui emporte loin, vraiment loin, apocalyptique, qui ravira toutes les oreilles...Voir la version du Bataclan 2002...

Au final on trouve ici un très grand disque, le sommet de HFT, et le sommet du rock français, tout simplement. Un monument.

FACE A

113ème Cigarette Sans Dormir

Narcisse 81

Mathématiques Souterraines

Taxiphonant D'Un Pack De Kro

FACE B

Scènes De Panique Tranquille

Cabaret Sainte Lilith

Photographie Tendresse

Une Fille Au Rhésus Négatif

Exil Sur Planète Fantôme

Redescente Climatisée