HFT1

Je pose la question, alors que je lance un nouveau cycle, de réécritures (ça fait bien dix ans, ou en tout cas entre huit et neuf, que ses albums n'avaient pas été abordés ici, sauf les plus récents), existe-t-il un chanteur, chez nous, plus dingue qu'Hubert-Félix Thiéfaine ? Mis à part Katerine, qui a des petits accents thiéfainiens (du Thiéfaine des débuts, disons) par moments, je veux dire ? Originaire du Jura, doté d'un patronyme à s'endormir sous une averse de grêle en gueulant qu'il fait chaud et qu'on est bien, Hubert-Félix Thiéfaine, que ses fans surnomment HFT sans que ça ne choque ou n'interloque personne (faut dire aussi que ça fait plus court et simple), a démarré sa carrière en 1971 environ, après avoir passé son enfance dans divers établissements  privés et publics de Franche-Comté, et notamment dans un pensionnat jésuite (il a un petit temps voulu être prêtre...mais aussi, chanteur !) où il a cotoyé les futurs Cookie Dingler et Laroche-Valmont. Il collabore avec un groupe du nom de Machin avec Tony Carbonare, groupe de folk-rock franc-comtois crée en 1975. En 1978, Thiéfaine enregistre son premier album avec Machin (Tony Carbonare, Jean-Pierre Robert, Jean-Paul Simonin, Gilles Kusmerück), qui en parallèle, sort son deuxième album. Si Machin s'arrêtera au début des années 80, ils collaboreront souvent avec HFT jusqu'à 1982, et Carbonare, jusqu'à 1999.

HFT2

Le premier album de Thiéfaine date donc de 1978, et est sorti sous une pochette amusante et curieuse montrant des jambes dressées vers le ciel (au dos, notamment, une photo d'un Thiéfaine de l'époque, difficilement reconnaissable, mais c'est bien le look qu'il aura jusqu'à 1980 inclus), moustachu, cheveux plutôt longs sur la nuque et en bataille... Le titre de l'album est un petit poème : ...Tout Corps Vivant Branché Sur Le Secteur Etant Appelé A S'Emouvoir..., on sent bien que ça ne sera pas de la chanson sérieuse. Long de 39 minutes, offrant 11 titres dont 2, sinon 3 sont des classiques du chanteur de Dole, l'album sera, à sa sortie, un retentissant bide commercial, il ne se serait vendu à 3000 exemplaires. Entièrement écrit et composé par HFT, cet album est, autant le dire, assez chabraque, chelou, bizarre, étrange, à l'image de sa pochette et de son titre. Et des titres des morceaux. Et de leurs paroles, bien souvent absurdes à en claquer, et d'une drôlerie absolue. Je ne saurais suffisamment vous encourager à écouter, ici, L'Ascenseur De 22h43 (découpé en deux parties, qui ouvrent et ferment la face A), La Fin Du Saint Empire Romain Germanique (qui ne parle pas de la fin du Saint Empire Romain Germanique, au fait), 22 Mai (digne de Brigitte Fontaine) ou La Cancoillotte, chanson en hommage à une fameuse spécialité culinaire et fromagère franc-comtoise. Le tout chanté, ici, sur ce titre précisément, avec un redoutable accint frinc-comtouais à couper au sécateur. On peut parler de nanar, et dans un sens, c'est le cas, sur ce morceau, mais putain, ce que c'est drôle ! 

HFT3

Thiéfaine parvient à nous faire rire sur un sujet dramatique, la mort, via La Maison Borniol (du nom d'une fameuse maison de pompes funèbres). L'année suivante, sur ce même sujet, il nous fera frémir (j'en reparle demain) et nous offrira un chef d'oeuvre, ce que n'est pas cette chanson de 1978 (notons qu'une grande partie des chansons furent écrites une dizaine d'années plus tôt), mais c'est tout de même une assez bonne petite chanson. De même que Première Descente Aux Enfers Par La Face Nord et les plus 'sérieux' Le Chant Du Fou (qui est à rapprocher du Irradié de Jacques Higelin) et La Fille Du Coupeur De Joints. Cette dernière est clairement un des plus gros classiques du chanteur. Je T'En Remets Au Vent, délicate et tendre chanson sur, cependant, un sujet triste, la rupture amoureuse, est elle aussi un classique. On ne peut en revanche pas dire de l'album qu'il est, en totalité, un classique. Ce premier opus de Thiéfaine, difficile d'accès parce que vraiment dingue (enfin, disons que pour ceux qui, en 1978, l'ont découvert, c'est clair que c'était dingue, mais si vous connaissez déjà un peu HFT, vous devriez entrer dedans plus facilement ; si vous connaissez l'album suivant, Autorisation De Délirer, ça passera sans problème), ce n'est pas du rock, c'est une sorte de folk-rock française bien surréaliste et absurde, originale et cintrée, qui n'avait, il faut le dire, que peu de chances de bien se vendre à l'époque. Personne ne peut, à ce moment, prédire ce que sera la carrière de Thiéfaine, ni même s'il en aura une, en fait ! Un bon album, pas un de ses meilleurs, mais on y trouve vraiment des merveilles. 

Chronique complémentaire de Koamae :

Ah…Machin…Si je le connais, ce groupe…Ben ouais, franchement, Tony Carbonare, Hubert-Félix Thiéfaine… Machin s’est crée en 1968. Et ils ont galéré, les petits mecs. Ils ont galéré pour se faire connaître ! Faut dire que, quand on arrive de Franche-Comté, c’est dur ! Et puis, peu à peu, ils vont réussir. Mais, Machin, avouons-le, ce n’est guère très commercial comme nom. Donc ils vont sortir leur premier disque sous le grotesque nom de leur leader, Hubert-Félix Thiéfaine, autrement dit, HFT.

Tout vient de là. Ce disque pour fêlés de 1978, ...Tout Corps Vivant Branché Sur Le Secteur Etant Appelé A S’Emouvoir..., il vient de là. Ce titre à rallonge dégage déjà la bonne atmosphère du…Machin. On obtient 11 titres plus ou moins réussis. Tout Corps est un bon album, sans être indispensable. Mais quoi qu’on en dise, c’est un bon début. Car les tubes ne manquent pas : L’Ascenseur De 22h43, Je T’En Remets Au Vent, La Maison Borniol, et bien sûr l’éternelle Fille Du Coupeur De Joints. Vous l’aurez compris, c’est un disque déjanté !

Eh bien, le disque s’ouvre sur la première partie de L’Ascenseur De 22h43. Un titre qui annonce bien le contenu de l’album…Il se termine assez violemment, pour laisser place à un truc encore plus déjanté, La Fin Du Saint Empire Romain Germanique. De ce titre fou on retiendra cette magnifique phrase remplie d’émotion :

Aujourd'hui j'ai l'air tellement con qu'on veut pas d'moi même dans l'armée…

 

Et Je T’En Remets Au Vent est une chanson d’amour. Une chanson de rupture. C’est rare chez HFT. De lui, on connait plus des chansons qui parlent de sexe, de drogue, de rock’n roll ! Néanmoins, ce titre sera un petit carton pour le groupe, au même titre que La Maison Borniol. Putain, un de mes titres préférés du disque ! C’est fantastique cette ambiance glauque et humoristique en même temps ! 15% sur suicide collectif…

 

Vient un délire absolu sur la vieille tradition franc-comtoise qu’est la célèbre Cancoillotte ! Un morceau qui met la bonne ambiance à chier dans les concerts ! Mais ça reste sympa malgré tout. Et le titre qui terminait la face A n’est autre que la seconde partie de L’Ascenseur De 22h43, titre phénoménal qui laisse introduire une face B encore plus phénoménale. Un vrai truc de barges, cet album. Mais les deux titres qui suivent sont sûrement les deux meilleurs titres de l’album. Première Descente Aux Enfers Par La Face Nord est tout simplement extra, avec son intro latine à la con, et sera régulièrement jouée en concert après. Et que dire de 22 Mai, ce morceau aux paroles incroyables, du vrai délire que vous pourrez retrouver en bas de l’article… Quand soudain, un putain de morceau triste gâche tout ! Mais bon, on sent très bien que c’est entièrement fait exprès, La Dèche, Le Twist Et Le Reste. Mention spéciale à la mélodie, belle à en chialer. Et on repart sur quelque chose de plus gai, de plus enjoué, et la, je défonce la tronche du premier gus qui me dit qu’il n’a jamais entendu ça ! La Fille Du Coupeur De Joints est un morceau mythique dans l’histoire de la pop française. Un morceau culte, vous dis-je. Qui terminera pratiquement tous les concerts de HFT. Enfin, Le Chant Du Fou, sensationnel mélange de tristesse et de délire, clôt cet album pour malades mentaux dépressifs. Cet album est loin d’être le meilleur de HFT, rien qu’Autorisation De Délirer sera largement plus intéressant, mais nous verrons ceci dans quelques jours.

Au final, que retiendra-t-on de cet album ? Eh bien…Certainement que Dieu est un fox à poil dur…

FACE A

L'Ascenseur de 22h43 (1ère Partie)

La Fin Du Saint Empire Romain Germanique

Je T'En Remets Au Vent

La Maison Borniol

La Cancoillotte

L'Ascenseur de 22h43 (2ème Partie)

FACE B

Première Descente Aux Enfers Par La Face Nord

22 Mai

La Dèche, Le Twist Et Le Reste

La Fille Du Coupeur De Joints

Le Chant Du Fou