HFT25

Thiéfaine a bien négocié son virage en 1990 : après deux albums ratés au possible, il s'est sorti les doigts, a filé aux USA (New York) et y a enregistré un album peut-être pas grandiose, mais toutefois vraiment plus que correct, et offrant plusieurs (futurs) classiques live, j'ai nommé Chroniques Bluesymentales. HFT revient de loin, et si l'album ne sera pas un succès commercial monstre (c'est le drame de Thiéfaine, même si le chanteur n'a jamais non plus cherché l'adoration des masses populaires, sa légion de fans fidèles lui suffit amplement et il ne court pas après les passages TV), il plaira aux fans et est, du long de ses 45 minutes, vraiment écoutable, à une chanson près, et c'est déjà bien. Trois ans plus tard, HFT retourne aux USA, sous la houlette du producteur (et musicien sur l'album : guitare) Chris Spedding, un Britannique ayant notamment joué avec Jack Bruce, Paul McCartney, Nucleus, Harry Nilsson, Rodriguez, Roxy Music, Elton John, Dick Rivers, Eno, Robert Gordon, Johnny Hallyday, Katie Melua, et a produit les premières maquettes des Sex Pistols. Un authentique touche-à-tout, quoi. Ce nouvel album de Thiéfaine est enregistré à Glendale et Hollywood (Californie dans les deux cas) et est, à sa sortie, le plus long album studio du bonhomme, de loin, le premier à se servir vraiment des capacités  de stockage d'un CD : il dure, en effet, 66 minutes, pour 14 titres, c'est, donc, putainement de bien rempli.

HFT26

Sorti sous une pochette quelque peu apocalyptique (un Thiéfaine au regard désabusé, mal rasé, posant devant des bagnoles entassées les unes au cul des autres, sous un soleil de feu, photo aux teintes un peu crades, sépia et contrastées), l'album s'appelle Fragments D'Hébétude et autant que je le dise tout de suite, malgré ses défauts (sa durée est le principal), c'est un de mes préférés du bonhomme. Deuxième album de sa période américaine, c'est aussi son dernier de cette période avant qu'il n'essaie autre chose (mais ça, patience, j'en reparle demain !), et il est encore plus américain et bluesy que le précédent. Il a été enregistré, donc, avec Spedding (guitare, production), mais on y trouve aussi Patrice Marzin, Waddy Watchel (guitares), Bill Payne (piano), Tony Brock (batterie, percussions)... Vous vous en doutez fortement, je vais vous le confirmer, l'album, à sa sortie, n'affolera pas les foules. Les fans apprécieront, c'est à peu près tout. Pourtant, on a, sur ce disque parfois assez sombre (HFT fait son HFT, quoi, c'est pas un chanteur à bluettes sentimentales...), de vraies merveilles, comme la triplette d'intro : Crépuscule-Transfert, Les Mouches Bleues (sorti en single) et Est-ce Ta Première Fin De Millénaire ?, trois chansons bien rock, bien efficaces, bien thiéfainiennes. Si par la suite l'album offre quelques chansons (mais au final, peu) un peu moyennes, un peu en trop, comme Animal En Quarantaine ou Une Provinciale De Petite Bourgeoisie (on peut aussi citer Juste Une Valse Noire), dans l'ensemble, c'est vraiment du bon boulot.

HFT27

En live (et en 1995, HFT sortira un double live, Paris-Zénith, justement, sur lequel on trouve une très bonne reprise, à sa façon, de La Solitude de Léo Ferré), on se régalera de Paranoïd Game, Les Mouches Bleues, Fin De Partie et Série De 7 Rêves En Crash Position. Impossible aussi de ne pas citer Maalox Texas Blues, bien country, ou Terrien, T'Es Rien et Bruit De Bulles. Bref, Fragments D'Hébétude, bien que pas parfait car offrant deux-trois morceaux en trop (mais si on additionne leurs durées respectives, on a 13 minutes seulement à retirer, pas tant que ça, donc), est une belle réussite de la part du Jurassien, et un de ses albums que je prends le plus de plaisir à réécouter. A la suite de ce disque, HFT sort donc un live, je l'ai dit plus haut, puis va encore une fois changer son fusil d'épaule, et même changer de fusil tout court, mais ça, j'en reparle demain, même heure...

Crépuscule-Transfert

Les Mouches Bleues

Est-Ce Ta Première Fin De Millénaire ?

Bruits De Bulles

Fin De Partie

Animal En Quarantaine

Série De 7 Rêves En Crash Position

Juste Une Valse Noire

Paranoid Game

Maalox Texas Blues

La Terre Tremble

Une Provinciale De Petite Bourgeoisie

Encore Un Petit Café

Terrien T'es Rien