nolwenn_leroy_bretonne_album_2010

Oui, vous n'avez pas la berlue : je vais parler d'un album de Nolwenn Leroy sur ce blog. Et pas pour le défoncer comme un G.I. dans une rizière vietnamienne. Ce disque, sorti en 2010, et actuellement une très grosse vente d'albums, s'appelle Bretonne. Sur la couverture (recto comme verso), deux photos de Nolwenn, enfant, en tenue traditionnelle bretonne. Car Nolwenn Leroy, gagnante de la deuxième édition de cette putain de Star Ac' (se prononce Starnaque...), est bretonne. Née dans le Finistère. Son album, richement illustré de belles photos de paysages bretons (ou irlandais, ou anglais...après tout, elle a enregistré son album à Londres), rend un bel hommage à la culture et à la musique celtique. Sans frontières.

nolwenn_leroy

En effet, ici, Nolwenn, qui ne chante qu'une chanson nouvelle et écrite pour le disque (Je Ne Serai Jamais Ta Parisienne, signée Miossec) sur les 13 (les douze autres sont des reprises, donc), chante aussi bien en français qu'en gaëlique et, pour un titre (magnifique reprise de Greensleeves), en anglais. En français, on a Dans Les Prisons De Nantes, La Jument De Michao (chanson culte que Manau pervertira à outrance), Rentrer En Bretagne (d'Alan Stivell), Ma Bretagne Quand Elle Pleut...et cette chanson signée du duo Souchon/Voulzy, Le Bagad De Lann-Bihoué, immense. Et le magnifique Brest de Miossec. En gaëlique, les immortels Tri Martolod et Suite Sudarmoricaine de Stivell, Bro Gozh Ma Zadoù, Karantez Vro, et le magnifique Mnà Na H-Eireann, alias Women Of Ireland, morceau traditionnel immense connu pour avoir, notamment, servi dans la musique du film Barry Lyndon (mais, évidemment, pas composé pour ce film).

Nolwenn_Leroy_Nolwenn_Leroy_articlephoto

Dans l'ensemble, du long de ses 44 minutes (car le disque, en plus, n'est pas long), Bretonne est une réussite mélodique incontestable, Nolwenn y reprend superbement bien ces standards plus ou moins connus (enfin, les Bretons et les fans de musique celtique les connaissent bien !). Ma préférence, ici, va a ses reprises de Brest, Suite Sudarmoricaine, Tri Martolod et Mnà Na H-Eireann, sans oublier Greensleeves. La chanson écrite pour elle et pour l'album est, elle, correcte, mais pas la meilleure du disque. Même la moins réussie, et, comme par hasard, c'est la seule qui est originale. Mais dans l'ensemble, ce disque est à écouter. Oubliez qui chante (car, franchement, je déteste cette chanteuse, et si on m'avait dit, un jour, que non seulement j'aurais un de ses disques chez moi, mais qu'en plus, je l'aimerais, j'aurais éclaté de rire), car Bretonne vaut nettement mieux que la réputation de mauvaise chanteuse de son interprète. C'est un superbe petit disque de reprises celtiques, qui donne envie de se rendre dans cette magnifique région.   

Tri Martolod

La Jument De Michao

Suite Sudarmoricaine

Greensleeves

Brest

Bro Gozh Ma Zadoù

Mnà Na H-Eireann

Ma Bretagne Quand Elle Pleut

Je Ne Serai Jamais Ta Parisienne

Karantez Vro

Le Bagad De Lann-Bihoué

Dans Les Prisons De Nantes

Rentrer En Bretagne