F13

On l'a revu récemment, Foreigner, passant de 6 à 4 membres, a sorti, en 1981, son quatrième album, sobrement intitulé 4 (à la base, il devait s'appeler Silent Partners), et rempli, caviardé, truffé de hits : Urgent, Waiting For A Girl Like You, Break It Up, Juke-Box Hero, rien de moins. Un album que je défendrai toujours car j'ai découvert le groupe de Jones et Gramm par son biais. Après, ce n'est peut-être pas le sommet absolu du groupe (je pense que le premier album reste le meilleur), car on y trouve deux morceaux vraiment pas terribles, mais franchement, dans le genre hard-FM, c'est bonnard. Succès monumental et mondial. L'année suivante, le groupe publie son premier best-of, Records, qui se vendra bien. Puis, rien, jusqu'à avril 1984. A partir de ce mois, jusqu'à septembre, le groupe, toujours un quartet, toujours le même, entre en studio (Hit Factory et Right Track, New York tous les deux), pour y enregistrer les 10 titres (et sans doute un peu plus, mais au final, seuls 10 se retrouveront sur les 42 minutes de l'album) de leur futur cinquième album studio, qui sortira, comme un beau cadeau, en fin d'année, début décembre 1984, sous une pochette que je trouve assez moche : un F (celui de Foreigner évidemment) en couleurs et en relief (pochette, recto comme verso, embossée, gaufrée), sur fond noir (recto) et blanc (verso). Le titre de l'album, lui, est nettement meilleur, il claque bien comme il faut : Agent Provocateur. En français dans le texte, vu que c'est une expression utilisée dans cette langue, un peu partout dans le monde, pour parler de quelqu'un qui va inciter quelqu'un d'autre à commettre des actions illégales. 

 

F15

 

4 était rempli de tubes, Agent Provocateur ne pouvait pas ne pas en contenir lui aussi. Produit par Mick Jones (leadership, guitare, claviers) et Alex Sadkin, l'album en offre 3, mais il y aura cependant 5 singles de produits, soit la moitié de l'album. On a That Was Yesterday, chanson que j'adore, à l'intro vaguement orientalisante, chanson hélas trop courte (moins de 4 minutes) mais géniale. Je me souviens l'avoir entendue sur un best-of, la chanson n'était pas longue, et je me suis dit si ça se trouve, sur l'album (que je ne connaissais pas encore), elle est plus longue, car souvent, les chansons sont raccourcies pour les singles. Mais non, c'est la même version, je fus déçu en écoutant l'album... Elle n'en est pas moins excellente. De même que la ballade Down On Love, pas très subtile, mais vraiment belle. Et en parlant de ballade, on a ici LE tube absolu, majeur, de  Foreigner, leur plus connu devant Urgent, et il s'agit également, comme Down On Love, d'une ballade : I Want To Know What Love Is. Majeure, sublime, cette chanson, qui sera reprise par, notamment, Tina Arena (un massacre), est une des meilleures d'un album très formaté hard-FM 80's, et au final, je dois le dire, assez frustrant. Frustrant, parce que mis à part ces trois hits (et le morceau d'ouverture, Tooth And Nail, qui ne fait pas partie des singles), Agent Provocateur est un peu putassier et peu glorieux.

 

F14

 

Les deux autres singles (Reaction To Action et Growing Up The Hard Way) ne sont pas terribles, c'est à se demander pourquoi ils sont sortis en singles (qui plus est à un mois d'écart, au printemps 85), car comparé aux trois autres chansons sorties en singles pour cet album, et comparé aux singles précédents, tous albums compris, du groupe, c'est pas la même limonade, loin de là. Le reste de l'album (She's Too Tough, A Love In Vain) enfoncent le clou, des morceaux sans âme, qu'ils soient bien rock (le premier cité) ou au contraire, dégoulinants (le second cité), mais sans la puissance des singles promotionnels. Agent Provocateur sera un triomphe commercial, boosté par les singles évidemment, c'est le seul album du groupe à s'être classé N°1 en Angleterre, le groupe est définitivement installé, on le sent bien. Mais au final, ce disque, c'est l'album de I Want To Know What Love Is, tout simplement, s'il faut le résumer. On notera aussi que la cohésion interne, au sein du groupe, va, après ce disque, lentement commencer à se dissoudre, l'album suivant sera quelque part le début de la fin de la gloire pour Foreigner, toutes choses ont une fin... J'en reparle bientôt, et cette fois-ci, pour la première fois, l'album suivant n'ayant pas encore été abordé sur le blog, contrairement aux autres du cycle !

FACE A

Tooth And Nail

That Was Yesterday

I Want To Know What Love Is

Growing Up The Hard Way

Reaction To Action

FACE B

Stranger In My Own House

A Love In Vain

Down On Love

Two Different Worlds

She's Too Tough