TC4

On va continuer à prendre un peu de remède, si vous le voulez bien (et si vous ne comprenez pas pourquoi je vous parle de médicament à 8 heures du matin un 10 novembre, allez checher sur le Net la signifiation du nom du groupe ; mais je n'ose croire que vous ne le saviez pas déjà). on, hier, heu oui c'était hier, j'ai réabordé le cas du franchement très correct, et même bon, album que The Cure a sorti en 1985, The Head On The Door. L'album offre certes une chanson que je n'ai jamais pu encadrer, et je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas (même si dans l'ensemble, la chanson est quand même très appréciée, la preuve, elle continue régulièrement d'être radiodiffusée), Close To Me (dont le clip signé Tim Pope est, en revanche, une très belle réussite), mais il offre sinon, de très bons trucs. Il bénéficie d'une production très efficace, qui n'a pas trop mal vieilli, et sans être le sommet du groupe, ben c'est vraiment un album sympa, qui va faire du groupe de Robert Smith des stars. Il faut dire que si les précédents albums étaient des réussites (enfin, sauf le précédent direct, The Top, ainsi que l'EP qui venait juste avant, Japanese Whispers), voire des chefs d'oeuvre (Pornography, Faith), ils n'étaient pas vraiment du genre commercial/radio FM/diffusion en boucle sur les stéréos des magasins. Qui aurait envie d'essayer des fringues à C & A en écoutant, sur la stéréo du magasin, One Hundred Years ou All Cats Are Grey ?

TC5

 

Ancienne édition CD qui ne comprenait pas le morceau Hey You !!!

Mais The Head On The Door a fait de The Cure un groupe définitivement hype. Aussi, le successeur sera attendu comme Lionel Messi (ah ah ah), et il sortira en 1987 sous une pochette glamour (des grosses lèvres peinturlurées de rouge, en extrême gros plan), un titre aussi kitsch que sympa : Kiss Me Kiss Me Kiss Me, et un format qui laisse présager de bien des plaisirs pour les fans : c'est en effet un double album (tout tient sur un seul CD, l'ensemble, pour 18 titres (la première édition CD n'en comprenait que 17, comme en témoigne l'illustration ci-dessus, verso de boîtier CD), le tout pour un total de 74 minutes. Les anciennes éditions CD étaient sur des disques dont la capacité maximale était à l'époque de 74 minutes (désormais, c'est 79,59 minutes), ce qui explique l'absence d'un des morceaux sur la première édition, mais pas sur les suivantes. L'album a été enregistré au studio Miraval, en France, dans le Var, entre 1986 et 1987, et sera le dernier album du groupe sur lequel Porl Thompson jouera des claviers. Par la suite, ça sera de la guitare. L'album est comme le précédent produit par David Allen et Robert Smith, et il offre quatre singles : Why Can't I Be You ?, Catch, Just Like Heaven et Hot Hot Hot !!!, et seul le troisième cité est, encore aujourd'hui, relativement très connu des non-fans. Une excellente chanson qui a fait partie des premières que j'ai découvertes du groupe, aussi je l'adore bien comme il faut. Mais Kiss Me Kiss Me Kiss Me est un album qui regorge de belles chansons.

TC6

Thompson, Gallup, Smith, Williams, Tholhurst

Pour moi plus réussi encore que le précédent (mais ma précédente chronique à son sujet n'était pas vraiment de cet avis, j'ai mis du temps à aimer ce disque), l'album est certes long, mais on y trouve tellement de bonnes chansons (The Kiss, Torture, Why Can't I Be You ?, The Snakepit, Just Like Heaven, Catch, All I Want, A Thousand Hours...) que les 74 minutes passent, finalement, assez bien. Et encore une fois, une production qui, certes, n'épargne pas à l'auditeur une large utilisation de claviers, mais sans qu'il y ait de l'abus, et puis, on parle de The Cure, de new-wave, donc, c'est logique. On a affaire ici à un disque à la fois sombre et pop, pas trop sombre en fait, on est ici clairement dans la période pop/rock ensoleillée du groupe. Restons relatifs quand même, c'est The Cure, pas Modern Talking. On a quand même des paroles parfois un peu sombres, le chant parfois désincarné de Smith... Mais comparé à l'album suivant (un vrai chef d'oeuvre), Disintegration, qui verra le groupe revenir à ses premières amours cold-wave, c'est le jour et la nuit. Un excellent album, pour finir, que ce cru de 1987. On n'aurait pas cru, au départ, mais cet album est très solide !

 

FACE A

The Kiss

Catch

Torture

If Only Tonight We Could Sleep

FACE B

Why Can't I Be You ?

How Beautiful You Are

The Snakepit

Hey You !!!

FACE C

Just Like Heaven

All I Want

Hot Hot Hot !!!

One More Time

Like Cockatoos

FACE D

Icing Sugar

The Perfect Girl

A Thousand Hours

Shiver And Shake

Fight