cover_748151632010

Inner Secrets est sorti en 1978 et est le neuvième album studio (Moonflower, à moitié studio, n'est pas inclus dedans) de Santana. C'est un album plutôt moyen, mais important dans la carrière du guitariste mexicain, car c'est celui à partir duquel il abandonnera quelque peu les ambiances jazz/fusion/latino pour se plonger carrément dans du rock classique. L'album est globalement source de polémique auprès des fans, entre ceux qui apprécient l'album et ceux qui estiment qu'il s'agit d'un ratage. En gros, ce disque n'est franchement pas recommandé, sauf pour les fans acharnés de Santana, mais il y à eu bien pire par la suite (Zebop ! par exemple). Il dure quasiment 44 minutes, pour 9 titres oscillant entre 3,30 et 7 minutes. A noter, la sobriété de la pochette, chose assez rare pour Santana (si on excepte Welcome et Caravanserai), enfin, à l'époque (et même par la suite) !

CarlosSantana

L'album a été enregistré avec le chanteur Greg Walker (présent sur Amigos, Moonflower, notamment), les percussionnistes Pete Escovedo, Armando Peraza et Raul Rekow, le bassiste David Margen, le batteur Graham Lear, le claviériste Chris Rhyne et le guitariste Chris Solberg. Carlos, évidemment, tient la principale guitare et les choeurs (avec Solberg). Si Solberg et Rhyne sont plutôt nouveaux dans le groupe, les autres, notamment Escovedo, Margen et Rekow (Lear aussi) sont là depuis au moins 1976. Sur la pochette, avec Carlos (tout à droite), ce sont Walker (le black), Escovedo (le barbu), et probablement Rekow (moustachu) et Solberg (blondinet) que l'on voit. Pour ce dernier, je m'avance ans doute un peu.

medium_1345_403111755_santana_H154537_L

Inner Secrets contient une ou deux bonnes chansons, comme Stormy et One Chain (Don't Make No Prison), qui sortiront tous deux en singles et marcheront assez fort. Open Invitation est également pas mal. Mais dans l'ensemble, pas grand chose du grand Santana sur ce disque trop accessible et faiblard : Wham ! et la reprise du Well All Right de Buddy Holly sont pauvres, comme The Facts Of Love et le morceau inaugural, Dealer/Spanish Rose. Bref, ce disque n'est franchement pas à retenir (le suivant, Marathon, sera largement meilleur). Sauf si vous êtes un fan acharné du Mexicain...Précisons, pour finir, que Greg Walker reste quand même le meilleur chanteur a avoir collaboré avec Santana. Et je ne dis pas ça en l'air, il est vraiment bon.

FACE A

Dealer/Spanish Rose

Move On

One Chain (Don't Make No Prison)

Stormy

FACE B

Well All Right

Open Invitation

Life Is A Lady/Holiday

The Facts Of Love

Wham !