cover_014326112010

Indelibly Stamped est le deuxième album de Supertramp, et est sorti en 1971. A l'époque, le groupe, constitué du chanteur et claviériste Rick Davies, du chanteur et guitariste Roger Hogdson, du bassiste Frank Farrell, du batteur Kevin Currie et du saxophoniste, flûtiste et chanteur Dave Winthrop, n'a pas encore de succès. Trois ans plus tard, en remplaçant Farrell, Currie et Winthrop par respectivement Dougie Thompson, Bob C. Benberg et John A. Helliwell, le groupe allait trouver sa formation idéale, et cartonner avec leur troisième album, Crime Of The Century. Mais, en attendant, Supertramp n'est, en 1971, qu'un groupe de rock vaguement progressif et pop comme un autre, leur premier album éponyme de 1970 n'ayant pas été jugé totalement convaincant (commercialement parlant).

Supertramp1971

Et Si Indelibly Stamped, avec sa pochette montrant une poitrine de femme tatouée (la pochette existe aussi en couleurs), est plus réussi que Supertramp, il n'en demeure pas moins que ce deuxième album, long de 40 minutes, ne sera pas un gros succès commercial. Il contient quelques chansons absolument admirables, comme ce Aries final de 7 minutes chanté par Hogdson (pas mon chanteur préféré du groupe, je préfère Rick Davies, mais bon, il faut avouer que Supertramp sans Hogdson, ce qui arrivera dès 1982 après l'album "Famous Last Words...", ce n'est vraiment pas pareil, et moins typique), ou comme ce Travelled tout aussi magnifique (mais nettement plus court, Aries étant, de loin, le morceau le plus long de l'album) interprété par, tiens, Hogdson aussi. Potter, chantée par Dave Winthrop, est très correcte, mais clairement pas aussi efficace que Your Poppa Don't Mind, Forever ou Rosie Have Everything Planned.

SupertrampUgly

Version couleur de la pochette

En fait, toute la face A de cet Indelibly Stamped plus ou moins bien aimé est immense, tandis que la face B, mis à part Aries, met plus de temps à décoller, à se faire apprécier. Mais l'album, dans sa globalité, est pour moi tout aussi réussi que le sera Crisis ? What Crisis ? de 1975, album aussi sous-estimé et franchement proche du chef d'oeuvre. Oui, vous avez bien lu, je défend carrément ce deuxième album, que je trouve aussi sous-estimé et mal-aimé que réussi et attachant. Si le premier album éponyme est dans l'ensemble, et malgré la réussite de Surely, Try Again et Maybe I'm A Beggar, une déception, Indelibly Stamped, lui, malgré un Potter correct mais mineur, est un grand cru, le premier pour le groupe, et c'est d'autant plus dommage qu'il soit aussi oublié de nos jours.   

FACE A

Your Poppa Don't Mind

Travelled

Rosie Had Everything Planned

Remember

Forever

FACE B

Potter

Coming Home To See You

Times Have Changed

Friends In Need

Aries