51gsmatRQXL

Encore un classique signé Popol Vuh que cet album sorti en 1978 et dont les morceaux serviront de musique pour le film de Werner Herzog Nosferatu, Fantôme De La Nuit, dont l'album officiel de la bande-son, sorti la même année, a été abordé récemment sur ce blog. Cet album, dont je vais parler aujourd'hui, fut commercialisé autrefois avec le visuel de l'affiche du film d'Herzog en pochette, ce qui a depuis été modifié (le visuel plus haut est la pochette CD). Il faut dire que Brüder Des Schattens - Söhne Des Lichts (nom de l'album, donc) est plus la deuxième partie de la bande-son du film d'Herzog qu'autre chose. D'ailleurs, quasiment tout l'album a été remis sur l'édition CD de la bande-son officielle (Nosferatu), malgré le fait que Brüder Des Schattens - Söhne Des Lichts existe aussi séparément en CD. Il y à donc doublon quelque part !

322127

Pochette vinyle jouant à fond la carte du film

L'album dure 34 minutes pour 4 titres, dont un morceau-titre inoubliable de 17 minutes occupant toute la première face. L'ensemble des titres se trouve sur la réédition CD de Nosferatu Soundtrack, mais Brüder Des Schattens - Söhne Des Lichts s'y trouve amputé d'environ 12 minutes (seule la partie Brüder Des Schattens s'y trouve). C'est d'ailleurs ce morceau long et imposant qui ouvre le film, et met l'ambiance direct, avec cette musique glauque et oppressante, à moitié religieuse (chants plus ou moins grégoriens), illustrant des images de momies déssechées pendues à des murs de catacombes...Inoubliable. Et présent, à la base, pas sur l'album de la B.O. officielle, mais sur cet album et dont le visuel de pochette vinyle faisait faussement supposer qu'il était LA bande-son officielle du film. Oui, vraiment compliqué, désolé...

Florian_Fricke

Florian Fricke, leader de Popol Vuh (mort en 2001)

L'ensemble de cet album est immanquable, parfois relaxant, parfois terrifiant, toujours passionnant, et sa courte durée en fait un disque dont on mettra du temps à se lasser. Une des oeuvres majeures de Popol Vuh, groupe teuton dont le nom est aussi ridicule que le talent était, malgré des incartades assez moyennes dans les années 80-90, grand. A noter que le titre de l'album (et du morceau-titre) signifie "Frères des ténèbres - Fils de la lumière". Et que, non, définitivement non, rien n'est à jeter ici !! Un complément indispensable à la musique du film d'Herzog, que j'ai abordée l'autre jour.

FACE A

Brüder Des Schattens - Söhne Des Lichts

FACE B

Höre, Der Du Wagst

Des Schlöss Des Irrtums

Die Umkehr