aguirrefront

En 1972, Aguirre, La Colère De Dieu, film de Werner Herzog avec l'immense et dingue Klaus Kinski, sort. La bande-son du film, envoûtante, hypnotique, indissociable du film, sortira, elle, deux ans plus tard, sous le titre de Aguirre. Elle est signée d'un groupe de roc progressif/ambient allemand au nom ridicule (mais tiré d'un livre sacré mexicain), Popol Vuh, dirigé par le claviériste Florian Fricke, mort en 2001. L'album, sorti sous une belle et étrange pochette sans trop de rapport avec le film (ce n'est pas une photo du film, ni un dessin inspiré d'une scène du film, ni une des affiches du film !), est court, moins de 40 minutes (en CD, il dure 43 minutes avec l'inclusion du bonus-track Aguirre III, d'une durée de 7,15 minutes).

Popol_Vuh_foto_2614

Popol Vuh (Florian Fricke au premier plan)

Quiconque a vu le magnifique film de Werner Herzog sait à quel point la musique de Popol Vuh (le groupe collaborera encore quatre fois pour la musique d'un film d'Herzog, au point que Florian Fricke sera considéré comme l'alter ego musical du réalisateur, avec qui il était ami) est, comme je l'ai dit plus haut, indissociable du film. Comme le premier morceau, Aguirre I (L'Acrime Di Rei/Flute), qui ouvre le film sur cette immense scène montrant, dans une brume oppressante, les conquistadores et leurs accompagnateurs/esclaves indiens gravir un flanc de montagne, péniblement, lentement, en de longs plans-séquences. Avec la musique, plus l'image brumeuse, ça rend le tout totalement hypnotique, et malgré le final guilleret du morceau (la partie Flute, de même pas une minute, qui propose la petite mélodie de flute andine apparaissant bien plus tard dans le film), que j'aurais préféré voir séparé du reste sur le CD, malgré ce final un peu trop guilleret, donc, ce morceau est un des meilleurs qui soient dans la catégorie 'instrumental ambient'.

aguirre_popol_vuh

Le reste de l'album assure (Aguirre II, Agnus Dei), notamment le long Vergegenwärtigung, qui occupe, avec ses presque 17 minutes, l'intégralité de la deuxième face. Aguirre III, présent en bonus sur le CD, aurait vraiment du se trouver sur le vinyle, tant il ne dépare pas avec le reste. Bref, dans l'ensemble, cette bande-originale est l'ajout indispensable pour tout amateur du magistral film de Herzog. Si certains passages souffrent un petit peu la redite (des thèmes qui reviennent, sont exploités trop souvent), rien que le premier morceau et la face B suffisent à en faire une réussite indéniable dans le genre ! Un des meilleurs albums de Popol Vuh, aussi, avec la bande-son de Nosferatu, Fantôme De La Nuit de Herzog et Brüder Des Schattens - Söhne Des Lichts, qui est également une sorte de bande-son du même Nosferatu (et datent tous deux de 1978).

FACE A

Aguirre I (L'Acrime Di Rei/Flute)

Morgengruss II

Aguirre II

Agnus Dei

FACE B

Vergenwärtigung