Oh You Pretty Things, suivi de Eight Line Poem, qui en est le prolongement immédiat sur l'album Hunky Dory (1971). Pures merveilles !