47243643_pCan't Buy A Thrill (1972) : Pochette immonde, mais album plus que correct au final. Ce premier Steely Dan, le seul avec deux chanteurs (Donald Fagen, à la base claviériste, et David Palmer), contient de très bonnes chansons, comme Do It Again, Reelin' In The Years ou Kings. A noter, une chanson chantée par Jim Hodder (batterie), Midnite Cruiser, aussi excellente. Un disque qui n'est pas parfait, mais très attachant au final. Très pop, aussi !

47246437_pCountdown To Ecstasy (1973) : David Palmer est parti, Fagen assure seul le chant en plus des claviers, lui qui, au départ, ne voulait pas chanter dans le groupe. A ce sujet, ce deuxième cru steelydanien est son préféré, du moins, l'a t-il dit une fois dans une interview. Un album regorgeant de classiques (sur les 8 chansons, 6 sont devenues des hymnes pour les fans du groupe, comme Bodhisattva, My Old School ou Show-Biz Kids). Un album encore une fois ruiné par une pochette ratée (mais plus sobre, cependant), ce qui est son seul défaut. Indispensable.

52446664_pPretzel Logic (1974) : Dernier album du Dan en tant que groupe (Becker et Fagen seront les seuls membres officiels dès le prochain album), et dernier album pour lequel le groupe fera des concerts. Un des sommets, sans doute même le sommet. Album court (11 titres, 34 minutes) mais parfait, mis à part un With A Gun assez faiblard et horripilant (mais court). De nombreux classiques, une production excellente...Un must-have de plus !

47030118_pKaty Lied (1975) : Becker et Fagen sont apparemment atteints de la perfectionnite aigüe, car ils sont les seuls à trouver des défauts d'enregistrement à ce disque très réussi (malgré les deux dernières chansons, un peu moyennes, surtout le toute dernière) et au final assez peu connu par rapport au précédent. Musiciens de studio époustouflants (Jeff Porcaro, Michael McDonald, Victor Feldman, Denny Dias qui faisait partie du groupe quand il en était encore un vrai), chansons imparables, et encore une fois, n'en déplaise aux deux tyrans du groupe, une production exceptionnelle. Encore un classique !

49601081_pThe Royal Scam (1976) : Mon grand préféré de Steely Dan, de la pochette aux chansons, 41 immenses minutes qui montrent, pour la première fois, la vraie face jazzy du Dan. Aucune mauvaise chanson ici, les musiciens assurent (Larry Carlton, Chuck Rainey, Dias... et Becker et Fagen, naturellement), une ambiance assez décalée, des chansons qui figurent parmi les plus cyniques du groupe (Haïtian Divorce, Kid Charlemagne)...Pour moi, perfection absolue en matière de pop/rock jazzy !

42159754_pAJA (1977) : Pour beaucoup, leur sommet, et un de mes préférés du Dan. Très bien produit, surtout pour son époque (année punk), ne contenant que 7 titres mais aucun rejet à faire, AJA est un album luxueux, un peu glacial à cause de sa production vraiment poussée à l'extrême (c'est pas leur disque le plus accessible), mais nom de Dieu, qu'est-ce que c'est réussi !

49647946_pGaucho (1980) : Dans la lignée du précédent, donc toujours aussi superbement bien produit (trop bien produit, même, car ça fait vraiment trop luxueux), avec d'excellentes chansons. Mais un petit côté superficiel aussi. Participation exceptionnelle de Mark Knopfler (Dire Straits) et quelques chansons franchement remarquables, comme Hey Nineteen et Babylon Sisters. Mais au final, pas leur sommet. 

2vncoverTwo Against Nature (2000) : Retour fracassant (4 Grammy Awards en 2001), après 20 ans de quasi silence, de Steely Dan avec ce disque très correct, en réalité du niveau du précédent (Gaucho). Très bien produit, Two Against Nature n'est pourtant pas un immense album, il faut bien le dire. Mais Steely Dan n'a jamais, au grand jamais, sorti de mauvais disques, et donc, cet album a beau être sans doute leur moins abouti, il n'en demeure pas moins très conseillé.   

cover_1345717112009Everything Must Go (2003) : A ce jour le dernier album studio du Dan, et si ce n'est pas leur meilleur, on peut quand même dire sans trop d'exagération qu'il s'agit d'un très bon cru du duo Fagen/Becker, enfin réellement réconcilié, et offrant ici quelques excellents morceaux, comme l'unique chanson du groupe chantée par Becker : Slang Of Ages, Pixeleen ou la chanson-titre. Pour fans du groupe, c'est chaudement conseillé !