Même chose que pour the Fixer, The End est l'un des rares morceaux de Backspacer que j'aime vraiment bien.