Issu de Lodger (dernier volet de la trilogie berlinoise, 1979), voici une de mes chansons préférées de Bowie, le sublime et pop D.J. !