Sorti en 2000, The ConstruKction Of Light est le pire album de King Crimson, quasiment rien à sauver dessus. Excepté Larks' Tongues In Aspic IV, quatrième et dernière partie de la saga instrumentale débutée en 1973 et poursuivie en 1984. 9 minutes (sur le disque, en trois sous-parties) très réussies.