En 1974, deuxième album de Springsteen, le sublime (mais échec commercial, comme le premier album) The Wild, The Innocent & The E-Street Shuffle. Parmi les nombreux joyaux (sur les 7 chansons, 6 sont des merveilles absolues), on note ce magnifique 4th Of July, Asbury Park (Sandy), beau à pleurer. En plus, on est le 4 juillet, comme dans la chanson ! Non, ce n'est pas involontaire de ma part d'avoir, donc, débuté le cycle hier...