Une chanson méconnue que j'ai toujours adoré (le final, au piano), issue de "Heroes", de 1977. Seul défaut, se trouver en final, après quatre instrumentaux glaçiaux. Sa position de final est un peu absurde et maladroite, il aurait mieux fallu le mettre, à la rigueur, avant les instrumentaux, ou en face A. Mais bon, en tant que tel, The Secret Life Of Arabia est une très bonne chanson issue de la trilogie berlinoise. Et de même que, sur Low, Subterraneans annonçait "Heroes", cette chanson annonce les dérives world du futur Lodger !