19 juin 2010

"Smash" - The Offspring

Succès monstrueux de l'année 1994 (l'année de Parklife, Grace, The Division Bell et Definitely Maybe, pourtant...), Smash est, sous sa pochette cultissime en rayons-X, l'album de la consécration internationale pour The Offspring. L'album disque d'or, l'album qui pulvérisera tout, l'album qui fera de ce petit groupe de skate-punkeurs californiens (originaires d'Orange County) les ténors du genre (devant Green Day). Un robinets à hits (Nitro (Youth Energy), Come Out And Play, Self Esteem, Smash). Un disque qui servira de phare pour... [Lire la suite]

19 juin 2010

Pearl Jam: Immortality

Tout simplement l'une de mes balades préférées de Pearl Jam, j'ai nommé Immortality. Eelsoliver
Posté par Alice In Oliver à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
19 juin 2010

"Aladdin Sane (1913 - 1938 - 197?)" - David Bowie

Je ne suis pas spécialement fanatique de l'album Aladdin Sane de 1973 (trop gras par moments, un peu inégal), mais on y trouve des merveilles. Avec son piano free de Mike Garson, la voix de Bowie, ses paroles étranges, son ambiance décadente, Aladdin Sane (1913 - 1938 - 197?) en est le sommet absolu.
Posté par ClashDoherty à 11:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 juin 2010

"The Caves Of Altamira" - Steely Dan

Issu du grandiose The Royal Scam de 1976, première incursion jazzy pour Steely Dan, voici The Caves Of Altamira, morceau d'enfer, au titre étrange, qui pastiche un peu l'ambiance des histoires de Lovecraft.
Posté par ClashDoherty à 10:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
19 juin 2010

"Waiting For The Night" - Depeche Mode

1990 est une année bénéfique pour Depeche Mode, car ils sortent leur plus grand disque, commercialement parlant: Violator, un vrai chef d'oeuvre. Parmi les meilleures morceaux de l'album, ce Waiting For The Night encore plus beau en live...
19 juin 2010

"Carouselambra" - Led Zeppelin

Dernier album studio de Led Zeppelin, sorti en 1979, In Through The Out Door, enregistré en Suède dans les studios du groupe ABBA, est mal-aimé, et inégal, certes. Parmi les réussites, Carouselambra, chanson étonnante, certes gavés de synthés (John Paul Jones a une grande importance sur le disque), mais efficace, notamment sa seconde partie.