The_Offspring_Ignition_3

Hé non, je ne classe pas cet album de 1992, deuxième de The Offspring et premier sur Epitaph Records, comme étant un ratage musical. Car Ignition (c'est son titre), malgré ses indéniables défauts (et notamment son principal : The Offspring) n'est pas un disque à chier, contrairement au premier album éponyme, contrairement à Americana, Conspiracy Of One et même Smash. En fait, Ignition est le meilleur album du groupe, rien que ça. Certains diront (et je les comprend) que ça ne veut rien dire, en fait. Mais si, croyez-moi, ce disque court (37 minutes à tout péter) est leur meilleur album ! L'album bénéficie d'une production meilleure que pour le premier disque (et pourtant, toujours signée de Thom Wilson, comme quoi, le groupe a eu plus de moyens, ou Wilson s'est amélioré entre temps). Line-up inchangé : Dexter Holland, Noodles, Greg K, Ron Welty.

the_offspring

N'allez cependant pas croire que cet Ignition à la pochette incendiaire (le contraire, au vu du titre, aurait été étonnant) est exempt de défauts. Comme je l'ai dit, l'album en a, des défauts, notamment ses premières chansons. Si Session est pas mal, We Are One, Take It Like A Man et l'insupportable Kick Him When He's Down (en plus, cette chanson véhicule un message intenable, frappe-le quand il est à terre, bande de lâches, oui !) sont médiocres. Comme le final, les deux dernières chansons, franchement mauvaises. Mais Burn It Up, Hypodermic, le virulent L.A.P.D. (sur les méthodes pas catholiques de la police de Los Angeles, bien attaquée ici) ou l'inoubliable Dirty Magic, meilleure chanson de toute l'histoire du groupe, sont excellentes. Oui, Dirty Magic est un miracle. Riff excellent, même le chant est correct (et pourtant, la voix de Dexter, bweuââh !)... Et No Hero est pas mal.

The_Offspring__Band

Au moment de la sortie de Americana (1998), le groupe, à l'apogée du succès public et commercial, dira de Ignition que c'est leur meilleur album, du moins, leur chouchou. Il faut dire que, malgré ses tares, ce disque de 1992 est nettement plus appréciable que le reste de leur discographie. Bref, s'il ne fallait conserver (et il le faut !) qu'un seul disque de ce groupe, c'est celui-là. Mais à condition de vouloir s'en acheter un, ce qui n'est pas gagné ! Avec Ixnay On The Hombre, c'est le seul disque du groupe que j'ai encore.

Session

We Are One

Kick Him When He's Down

Take It Like A Man

Get It Right

Dirty Magic

Hypodermic

Burn It Up

No Hero

L.A.P.D.

Nothing For Something

Forever And A Day