42262823_p

On remonte dans le classement avec mon cinquième album préféré, Bitches Brew, double album de Miles Davis datant de 1970, enregistré en 1969. Pour moi, le sommet absolu de Miles Davis, mon jazzman préféré, un trompettiste incroyable ici entouré de John McLaughlin (guitare), Chick Corea, Joe Zawinul, Herbie Hancock, Jack DeJohnette, Bennie Maupin, Dave Holland, Wayne Shorter, que de grands noms du jazz et de la fusion. Car c'est de la fusion entre le jazz, le rock et la musique funk. En tout, 92 minutes insensées, en 6 titres, dont un Pharaoh's Dance et un Bitches Brew (tout le premier CD pour ces deux titres) immenses. Trippant !

Les + : Aucun relâchement, production d'enfer, sublime pochette de Mati Klarwein, sans doute ma pochette d'album préférée. Musiciens au diapason, ambiances trippantes, parfois un peu vaudoues, chamaniques. Inoubliable.

Les - : Pour moi, il n'y en à pas, mais un néophyte en jazz (un débutant, donc) ne devrait pas débuter l'écoute du jazz par ce disque, car sans être difficile d'accès, il nécessite quand même de bien connaître ce style. Et puis, pour certains, la longueur des morceaux peut être un frein (pas pour moi)...

Disponible en CD : Oui, trouvable assez facilement. Le long-box The Complete Bitches Brew Sessions, 4 CD, est ultra-conseillé, et facilement trouvable sur le Net aussi.