L'article récent sur les pires pochettes du rock ayant bien plu, en voici une suite, des pochettes que, faute de temps et de place (et aussi parce que certaines m'étaient sorties de l'esprit), je n'avais pas mis dans le précédent article. Comme pour l'autre article, aucun classement de préférence (juste par groupe/artiste), et seule la pochette compte, peu importe le niveau musical de l'album.

50614264_pMetallica, St Anger, 2004 : Je ne dirai rien ; on ne shoote pas les ambulances, pas vrai ?

47347608_pMetallica, Death Magnetic, 2008 : Un cercueil poilu ? J'espère qu'il n'y à pas de sous-entendu ?

50158679_pQueen, éponyme, 1973 : Une idée de Freddie Mercury, cette pochette rose. Bon, au moins, on sait qu'il n'avait pas que des bonnes idées !

52081053_pFrank Zappa, Ship Arriving Too Late To Save A Drowning Witch, 1982 : Le titre de l'album, déjà, est un petit poème à lui tout seul. La question est de savoir si, oui ou non, il fallait autoriser la publication de pareil dessin en pochette (seul avantage, il symbolise tout le titre, à vous de chercher).

52106392_pPorno For Pyros, éponyme, 1993 : Heureusement, musicalement, ça va.

50113317_pGuns'n'Roses, The Spaghetti Incident ?, 1993 : Un peu de modestie, les mecs ; moi aussi, je sais cuisiner des spaghettis bolognaise, mais je ne les prend pas en photo pour autant.

51294235_pQueens Of The Stone Age, Era Vulgaris, 2007 : Ah bon, il y à eu des ampoules pirates ? Pas des 'basse consommation' qui mettent des plombes à s'allumer, j'espère ?

52799161_pHowlin' Wolf, The Howlin' Wolf Album, 1969 : Au moins, pour le coup, on ne peut pas dire qu'il y ait tromperie sur la marchandise... La pochette la plus débile de l'histoire, et on se plaindra que l'album (pas aussi à chier que ça) ne se vendra pas !

47636663_pAlice In Chains, Facelift, 1990 : Couleurs, expression faciale, motif même de la pochette...La bande à Layne et Jerry n'avaient rien pour eux, à l'époque !

42499717_pLed Zeppelin, III, 1970 : A ce jour, Jimmy Page se flagelle encore pour avoir autorisé un certain Zacron (concepteur) à concevoir cette pochette...

43056373_pLed Zeppelin, CODA, 1982 : Une des nombreuses pochettes de la catégorie 'mais bon Dieu, pourquoi se faire chier ?'...

51060379_pLimp Bizkit, Chocolate Starfish And The Hot Dog Flavored Water, 2000 : On ne s'étonnera pas de la réputation de chiasseurs du groupe, et pour une fois, jugeons un livre sur sa couverture, voulez-vous...

42264804_pDarkthrone, Transilvanian Hunger, 1994 : Une pochette qui met mal à l'aise, direct. Mais choc visuel ne veut pas dire réussite visuelle. Sobre, mais horrible.

47318206_pBlue Öyster Cult, Cultösaurus Erectus, 1980 : Sur le papier, ça partait sûrement d'une bonne intention. Sur le papier seulement...

never_say_dieBlack Sabbath, Never Say Die !, 1978 : A titre préventif sûrement : c'est vrai que la musique pue tellement qu'un masque est nécessaire.

51025269_pBlack Sabbath, Born Again, 1983 : Selon son propre aveu, le concepteur de la pochette était bourré quand il l'a faite. Il ne peut plus la voir en peinture, et ce fut le cas du groupe, dès la sortie de l'album !

47260531_pThe Future Sound Of London, Dead Cities, 1996 : Just un mot me vient à l'esprit : beurk.

44605677_pPearl Jam, Binaural, 2000 : Depuis quand deux traces de verres à whisky sur un fond noir font-elles une pochette valable (j'exagère, je sais) ?

46732986_pNeil Young, American Stars'n'Bars, 1977 : Un collage ahurissant de connerie ; ça laisse pantois...

52796945_pNeil Young, Re.ac.tor, 1981 : Le Loner découvre les joies du cubisme.

51373012_pNeil Young, Trans, 1982 : Dans le registre du ratage visuel, c'est un vrai champion, le petit Neil.

52364478_pJohnny Winter, Still Alive And Well, 1973 : L'expression de Winter fait un peu 'précieuse ridicule', et suffit à classer cette pochette comme nanardesque dans son genre.

52075661_pThe Who, By Numbers, 1975 : Allez, les enfants, on joue ! Le dernier à finir devra écouter l'album (ooh nooooon... les entend-on en fond sonore) !

49881174_pThe Velvet Underground, Squeeze, 1973 : Qui a dit 'j'envie le gratte-ciel' ?

52405822_pVan Halen, Diver Down, 1982 : Seul avantage : faire apprendre aux hardos la signification du drapeau 'plongeurs en bas'. Mais quel intérêt dans la vie citadine ?

52443345_pVan Halen, 5150, 1986 : Mauvais goût assumé.

49642983_pU2, Zooropa, 1993 : L'Europe du traité de Matrix (avec 5 ans d'avance).

49151655_pSupertramp, éponyme, 1970 : Le concepteur de ce machin mériterait vraiment une super trampe.

46649252_pThem Crooked Vultures, éponyme : Non, vraiment, faut le dire haut et fort : si l'album déchire, la pochette, elle...

49171221_pHubert-Félix Thiéfaine, Autorisation De Délirer, 1979 : Une jack de casque dans un aquarium, Thiéfaine peinturluré...Putain, la cancoillotte, ça craint !

47565291_pHubert-Félix Thiéfaine, De L'Amour, De L'Art Ou Du Cochon ?, 1980 : Les Charlots pourraient intenter un procès pour copiage, on les comprendraient. Pur nanar.

49569342_pStatus Quo, Quo, 1974 : What's the fuck ??

49569760_pStatus Quo, On The Level, 1975 : L'ascenseur en carton me fera toujours marrer.

50306794_pScorpions, Virgin Killer, 1976 : L'originale (que j'ai en vinyle), censurée. D'un goût plus que douteux.

47380963_pThe Kinks, Preservation, Act 2, 1974 : Ah ! bon, Ray Davies était mégalo, alors ?

51257990_pKiss, Hot In The Shade, 1989 : C'te marrade, vraiment.

50122391_pNoir Désir, Du Ciment Sous Les Plaines, 1991 : Et après ça, on s'étonnera que le disque ne se vendra pas bien...

45775231_pPink Floyd, A Momentary Lapse Of Reason, 1987 : J'adore le boulot des concepteurs d'Hipgnosis, mais là, c'est franchement à chier.