Voici, selon moi, les 20 plus grands instrumentaux de l'histoire du rock, en tout cas, mes préférés. Quels sont les vôtres ?

albatross20 : Albatross (Fleetwood Mac)

La quintessence instrumentale selon la bande à Peter Green. Inoubliable joyau planant !

discipline19 : The Sheltering Sky (King Crimson)

Quand le rock progressif rencontre la pop, qui rencontre l'Afrique... Guitare magnifique de Robert Fripp, ambiance tribale et zen à la fois... 8 magistrales minutes !

73967318 : Bron-Yr-Aur (Led Zeppelin)

En 2 courtes minutes, la quintessence bucolique et acoustique. Composé au cottage de Bron-Yr-Aur, dans le Pays de Galles, le morceau lui doit son nom.

Iron_Maiden126510100814_gros17 : Transylvania (Iron Maiden)

Premier album d'enfer, avec un instrumental d'anthologie, breaks hallucinants, 'refrains' tueurs...

genTheLambLiesDownOnBroadway_front16 : Hairless Heart (Genesis)

Court, mais magnifique et mélancolique instrumental, un des jalons du double-album conceptuel The Lamb Lies Down On Broadway.

1215469888Genesis__A_Trick_of_the_Tail15 : Los Endos (Genesis)

Comme son nom l'indique, c'est la fin. Morceau final de l'album A Trick Of The Tail, morceau qui achève les concerts, c'est une sorte de medley des ambiances et thèmes de l'album, et c'est une réussite absolue.

Booker_T___26_The_MG_C2_B4s___Green_Onions___Front14 : Green Onions (Booker T. And The M G's)

Je sais, pas du rock, mais qu'est-ce que ce morceau de rhythm'n'blues est grandiose !!

Apache_by_The_Shadows13 : Apache (Shadows)

Guitares inoubliables, ambiance western, pas besoin de paroles, pas besoin d'en dire plus, c'est mythique.

ummagumma12 : Sysyphus (Pink Floyd)

L'ensemble des quatre parties. Oppressant et zen à la fois. Totalement free et dingue, aussi, le sommet de Richard Wright en tant que compositeur dans le Floyd.

Beck_Ora11 : Rice Pudding (The Jeff Beck Group)

Hendrix lui-même piquera un riff ou deux à cet instrumental de folie pour son In From The Storm. C'est dire si c'est grandiose ! Apocalyptique.

starless_and_bible_back10 : Trio (King Crimson)

Petite plage reposante dans un océan d'oppression et de tension, l'album Starless And Bible Black. Basse, violon, guitare, soit un trio, pour ce Trio magique.

hot_20rats9 : Peaches In Regalia (Frank Zappa)

THE morceau anthologique de Zappa post-Mothers Of Invention. Need I say more ?

red8 : Red (King Crimson)

Quand le rock progressif devient heavy metal... aussi rouge (sang) que le titre, un morceau infernal.

tornados_telstar_german_sleeve7 : Telstar (The Tornados)

Futuriste, encore maintenant, cet instrumental des sixties !

atomheartmother_fc_227686 : Atom Heart Mother (Pink Floyd)

23 minutes de dinguerie en plusieurs sous-parties. Complexe, mais magnifique.

lark_s_tongue_in_aspic5 : Larks' Tongues In Aspic I (King Crimson)

13 minutes de tension palpable, guitare agressive, violon tendu, rythmique infernale, percussions de dingues...Whoah !

lark_s_tongue_in_aspic4 : Larks' Tongues In Aspic II (King Crimson)

Second segment, limite du heavy metal, en tout cas, une déflagration qui sert littéralement d'explosion salvatrice, toute tension évacuée, fallait bien que ça pète, et ça fait plus que péter, ça anéantit tout. On se sent vidé après ça.

bowie_low3 : Warszawa (David Bowie)

Pas vraiment un instrumental, car Bowie y chantonne des paroles totalement absconses (So lo vie mi le jo, se li venco de ho malio). En tout cas, un morceau inspiré par la vision de Varsovie de l'après-guerre, dévastée, anéantie, glauque. Un morceau anthologique auquel la cold-wave, et surtout Joy Division, doit tout : leur premier nom était Warsaw, d'après le titre de ce morceau de folie issu de Low.

starless_and_bible_back2 : Fracture (King Crimson)

Oppressant, tétanisant...En un mot : immense.

pinkfloyd_album_saucerful_of_secrets1 : A Saucerful Of Secrets (Pink Floyd)

La perfection floydienne, quasiment 12 minutes de grandeur.