210d2z6

Sorti en 1968, In-A-Gadda-Da-Vida est un disque culte, signé du groupe de rock psychédélique américain Iron Butterfly, groupe constitué du chanteur et claviériste Doug Ingle, du guitariste Erik Brann, du bassiste Lee Dorman et du batteur Ron Bushy. Disque culte, car considéré comme le premier disque de hard-rock de l'histoire, et il contient un morceau occupant à lui tout seul la face B de l'album, le morceau-titre, 17 minutes infernales et psychotropes (et mégacultes, même Les Simpsons l'ont utilisé). Mais malgré le statut culte de l'album (dont le titre signifie "In the Garden of Eden" prononcé par un mec complètement déchiré, comme l'était Doug Ingle le soir où il a trouvé le titre de l'album...), In-A-Gadda-Da-Vida est aussi et surtout une belle merde qui a très très mal vieilli.

514_IRONBUT2

Soyons clairs : le morceau-titre, oppressant et glacial, avec son intro à l'orgue, son solo de batterie, ses ambiances plombantes, son riff glauque, est grandiose. 17 minutes qui, sans sauver l'album, sont clairement la seule et unique raison de l'achat du CD (ou du vinyle). Un des morceaux les plus frappadingues de son époque, un sommet de rock psychédélique et même de rock heavy, tout simplement. Mais si les 17 minutes de la face B sont immenses, si In-A-Gadda-Da-Vida est immense, la face A, elle, qui est plus longue (19 minutes, l'album, en tout, en fait 36) est à chier des bulles rectangulaires à coins en mousse à motif "Titeuf".

ironbutterfly

En effet, cette face A contient 5 titres, chantés par Ingle (et, à l'exception du nullard Termination, signés par Ingle ; Termination est cosigné par Brann et Dorman, et chanté par Brann), et tous ont aussi mal vieilli que Brigitte Bardot. Orgues bavards et insupportables (Are You Happy), ambiance flower power bien désuète (Flowers And Beads, Most Anything You Want), chant insupportable et bêlant de Ingle sur le pompeux My Mirage... Arrêtez, j'ai envie de gerber. En plus, une pochette bien lysergique, et le titre totalement malade de l'album. Heureusement qu'il y à In-A-Gadda-Da-Vida sur la face B pour rattraper un petit peu le carnage. Hélas, ça ne suffit pas à faire de l'album une réussite, même mineure, même inégale. L'album est raté, autant être clair. Mais il y à les 17 minutes finales qui, elles, valent carrément le coup !

FACE A

Most Anything You Want

Flowers And Beads

My Mirage

Termination

Are You Happy

FACE B

In-A-Gadda-Da-Vida