tim_buckley__happy_sad_

Troisième album de Tim Buckley, Happy Sad (beaucoup plus sad - triste - qu'happy en matant la pochette, d'ailleurs !) est aussi une de ses réussites. Sorti en 1969 (qui sera une année importante pour Buckley : Blue Afternoon et Lorca seront enregistrés la même année), l'album détonne par rapport aux deux premiers : les chansons sont moins nombreuses (mais alors, nettement moins : il n'y en à que 6, ici, pour presque 45 minutes !) et, forcément, plus longues, au vu de rapport nombre de chansons/durée de l'album. Encore une fois, Buckley peinera à vendre son disque (seul Goodbye And Hello, son deuxième album, arrivera à bien se vendre, sans toutefois atteindre des sommets absolus dans le nombre de ventes). Mais Buckley est un artiste maudit qui, jusqu'à sa mort en 1975 par overdose, subira des ventes faiblardes et, parfois, des critiques assassines sur ses albums (certains, comme les deux derniers qu'il a fait, mais j'y reviendrai, méritent ces critiques).

Tim_Buckley_tim5

6 chansons, donc, qui vont de 2,40 minutes pour la plus courte (Sing A Song For You) à 12,20 minutes et 10,50 minutes pour les deux plus longues (Gypsy Woman et Love From Room 109 At The Islander (On Pacific Coast Highway) respectivement, pour les durées). Avec une moyenne de 5 minutes pour les autres, qui vont de 5 à 7,40 minutes en fait. Pas un album aussi facile d'accès que Tim Buckley (qui alignait 12 petites pépites en 35 minutes) ! Mais aucun rejet à faire ici, comme pour les deux précédents (et les quatre suivants) de Buckley Sr. On notera surtout la magnificence absolue de Gypsy Woman, Dream Letter et Strange Feelin'. Le titre de l'album ne ment pas : on alterne entre tristesse et gaieté, sur Happy Sad. Avec des touches expérimentales qui décontenanceront pas mal les fans, un peu interloqués par l'aspect hermétique de l'album (mais qu'ils attendent 1970 et Lorca !).

Tim_Buckley

L'un dans l'autre, du haut de ses 44 minutes (presque 45), Happy Sad est un sommet de plus pour Tim Buckley. A peine l'album sorti (en juillet 1969) qu'il se reposera quelques mois avant de retourner en studio pour Blue Afternoon, album assez peu connu, et pour cause : excepté aux USA, aucune édition CD n'existe. C'est le cas aussi pour Starsailor, mais, heureusement, les autres albums de Buckley Sr existent un peu partout en CD, ouf ! 

FACE A

Strange Feelin'

Buzzin' Fly

Love From Room 109 At The Islander (On Pacific Coast Highway)

FACE B

Dream Letter

Gypsy Woman

Sing A Song For You