51GBSCuF7yL

Quatrième album studio des Small Faces, Ogdens' Nut Gone Flake est sorti en 1968. L'album, dont le titre et la pochette sont une parodie d'une marque du nom de Ogdens' Nut-Brown Flake, est sorti, en vinyle, sous un écrin alors totalement inédit et novateur (que Public Image Limited, en 1979 pour leur Metal Box, reprendra) : une boîte métallique et ronde, format 33 tours, imitant la boîte métallique de la marque de tabac parodiée. Rien que pour ça, ce disque psychédélique dont la face B est conceptuelle (les 6 chansons de la seconde face racontent une histoire) est important. Mais en même temps, Ogdens' Nut Gone Flake ("La noix d'Ogden est devenue un flocon") aurait été important même sans ça, car le disque est vraiment réussi.

The_Small_Faces_1967

Les Small Faces, séparés un an plus tard, étaient constitués de Steve Marriott (chant, guitare), Ronnie Lane (chant, basse), Kenney Jones (batterie) et Ian McLagan (claviers). Marriott, après le split du groupe, fondera Humble Pie avec Jerry Shirley et Peter Frampton (notamment), tandis que les trois Small Faces restants raccourciront leur nom et engageront Rod Stewart (chant) et Ron Wood (guitare). Ils deviendront les Faces, tout simplement ! Pour en revenir à l'album, il est donc à moitié conceptuel. La face A contient des chansons indépendantes, certaines sont de purs diamants bruts (Ogdens' Nut Gone Flake, Lazy Sunday, Song Of A Baker), tandis que la face B raconte une petite histoire au travers de ses chansons.

SS_SMALL_20FACES

C'est ainsi que l'on suit les aventures de Stan, un mec pas courant, qui s'aperçoit, une nuit, en observant la Lune, qu'elle a perdu une moitié d'elle-même. Il fait la rencontre d'un insecte affamé à qui il vient en aide, et qui, pour le remercier, le met sur la piste d'un certain Mad John, qui pourrait, à son tour, l'aider. Il rencontre Mad John, qui va alors le rassurer sur l'état actuel de la Lune, tout en fumant un tarpé monumental. A mon avis, les Small Faces ne suçaient pas que de la glace quand ils ont composé cette historiette prenant donc 6 morceaux (Mad John, Happiness Stan, The Hungry Intruder) pour s'étaler ! Bref, un disque psyché et vraiment réussi, mais bien dans la norme de l'époque, à savoir, souvent barré. En tout, 38 minutes qu'un fan de rock psychédélique se doit d'écouter.

FACE A

Ogdens' Nut Gone Flake

Afterglow (Of Your Love)

Long Agos And Worlds Apart

Rene

Song Of A Baker

Lazy Sunday

FACE B

Happiness Stan

Rollin' Over

The Hungry Intruder

The Journey

Mad John

Happy Days Toy Town