HP1

On ne va pas se mentir : Humble Pie, c'était un sacré grand groupe de hard-rock. Alors OK, le groupe n'a pas fait que des chefs d'oeuvres (même si, en fait, peu d'albums sont moyens : les derniers, faits dans les années 80), mais dans l'ensemble, la vache... Le groupe, vous le saviez peut-être déjà sinon maintenant vous le savez, contenait en son sein deux guitaristes/chanteurs assez géniaux : Steve Marriott (ancien leader des Small Faces, mort en 1991 dans un accident domestique à la con), qui a failli faire partie de Led Zeppelin comme chanteur, Jimmy Page y songeait sérieusement, mais le manager des Small Faces, Don Arden, le menacera physiquement si jamais il lui débauchait son poulain ; et Peter Frampton, qui fera dès le début des années 70 une carrière solo assez cartonneuse, qui culminera en 1976 avc un double live tellement vendu qu'on le trouve encore plus facilement, à la revente, que du pain dans une boulangerie. Frampton, d'ailleurs, qui suite à des tensions internes, quittera Humble Pie au moment de la sortie de l'album que je réaborde ici, un double live sorti en novembre 1971 : Performance - Rockin' The Fillmore. Au moment de la sortie de ce disque, le Pie a sorti, déjà, quatre albums studio. Parmi eux, l'excellent Town And Country, le grandiosissime Humble Pie, et, le plus récent, Rock On. Le Pie est plutôt réputé, alors, surtout comme groupe scénique. Ses deux leaders, excellents guitaristes et chanteurs parfaits (voix éraillée pour Frampton, aigüe et bluesy/soul pour Marriott), portent ce groupe au sommet, mais la section rythmique (Greg Ridley à la basse, Jerry Shirley à la batterie) n'est absolument pas à négliger.

HP2

Perfomance - Rockin' The Fillmore est double, donc ; tout tient sur un seul CD, l'ensemble faisant 72 minutes. Notons au passage la très courte durée du second vinyle, 30 minutes, une sacrée différence avec le premier. J'ai envie de dire qu'on s'en fout comme de son premier kebab-sauce-samouraï-avec frites, mais c'est quand même un bel exemple de mauvais agencement vinyle, sauf si, évidemment, le live propose les morceaux dans l'ordre de leur interprétation sur scène, sans coupures ou overdubs, sans morceaux manquants. Ca, je n'en sais rien, mais c'est ma foi fort possible ; le live a été enregistré en deux soirs (28 et 29 mai 1971) au Fillmore East de New York, les sets du groupe devaient, je pense, faire un peu plus d'une heure, donc même si ce live a été fait à partir de deux soirs, ce n'est pas exclu qu'il propose l'intégralité des morceaux interprétés durant un de leurs sets. Des morceaux, il y en à 7 ici, dont deux qui occupent à eux seuls une face entière : I Walk On Guilded Splinters (reprise de Dr John), long de 24 minutes, assez tétanisant, interprété par Frampton, et Rollin' Stone (reprise de Muddy Waters, réarrangée par le Pie), long de 16 minutes, fantastique lui aussi, impressionnante interprétation de Marriott. Ces deux morceaux à eux seuls totalisent plus de la moitié de l'album, et en sont la principale viande, l'attrait principal.

HP3

Mais le reste de ce remarquable double live, le seul live officiel du groupe sorti de leur 'vivant', n'est vraiment pas à jeter aux orties. Notamment les quasi 9 minutes de cette insensée reprise du I'm Ready de Willie Dixon, là aussi copieusement réarrangée par la Tarte Modeste. Sur les 7 titres, d'ailleurs, seul Stone Cold Fever est un original du groupe, les autres sont des reprises. Celle du Hallelujah I Love Her So de Ray Charles est superbe, celle de I Don't Need No Doctor (que Ray Charles a aussi chanté), qui achève le disque et dure 9 minutes, est à tomber. La seule chose qui n'est pas à tomber ici est le son. Il n'est pas mauvais, il est même bon pour un live de 1971, mais pour les canons audiophiles de 2021, il pourra sembler un peu plat parfois. J'exagère un peu. Notons que la version CD lambda de cet album n'améliore pas le son du vinyle. Ce n'est pas une mauvaise qualité sonore, il y à plein de lives qui sonnent encore moins bien, mais ça aurait pu être encore meilleur. Rien qui ne fasse gâcher le plaisir, vraiment total, que représente, pour un fan de hard-rock et de blues-rock, l'écoute de cet album vraiment réussi. Ce fut le premier disque d'or du groupe (le suivant sera...leur précédent opus, Rock On, que le succès du double live aidera dans ses ventes). Comme je l'ai dit plus haut, au moment de la sortie de ce live, Frampton se barre, et ne reviendra plus. Le Pie continuera avec Marriott en seul leader, et va continuer à usiner des albums le plus souvent de très très bonne qualité, notamment le suivant, sorti en 1972, et que je réaborde dans une petite poignée de jours. Patience...

FACE A

Four Day Creep

I'm Ready

Stone Cold Fever

FACE B

I Walk On Guilded Splinters

FACE C

Rollin' Stone

FACE D

Hallelujah I Love Her So

I Don't Need No Doctor