01148236_photo_pochette_mon_nom_est_personne

En 1973, Tonino Valerii réalise, apapremment fortement secondé par Sergio Leone (qui, de toute façon, a un oeil de chacal sur le projet, car il le produit), le western Mon Nom Est "Personne", interprété par Henry Fonda et un acteur alors nettement moins connu, mais qui le deviendra avec ce film : Terence Hill. Western rigolard et autoparodique, ce film qui sera un très gros succès (Leone produira une sorte de suite, toujours signée Valerii, Un Génie, Deux Associés, Une Cloche, toujours avec Hill, et avec Miou-Miou et Robert Charlebois, chanteur québecois, en 1975, nettement moins bonne) détourne agréablement les clichés du western spaghetti, tout en restent relativement sérieux et honorable (ce que ne sera pas la fausse suite ni les bouffonneries Trinita que Hill fera avec son acolyte Bud Spencer).

19

Bien entendu, Sergio Leone et Tonino Valerii (il semblerait vraiment que Leone ait réalisé une bonne partie du film, quoi qu'on en dise...) ne pouvaient pas ne pas faire appel à Ennio Morricone, alter-ego musical du western spaghetti et de Leone, pour signer la bande-son de Mon Nom Est "Personne". Assez courte (une demi-heure environ : je ne possède que le vinyle, donc pas de vrai minutage possible, mais si j'ai bien calculé, l'album fait 32 minutes), cette bande-son recèle de très bons moments - mais est, aussi et surtout, inférieure en qualité aux bandes-sons de Il Etait Une Fois Dans L'Ouest ou Le Bon, La Brute, Le Truand et Il Etait Une Fois...La Révolution. Mais la bande-son du film de Valerii (et Leone) va au final bien avec le film : parfois cocasse, parfois lyrique, assez second degré et pleine d'influences, d'hommages divers. Pas quintessentielle, mais le film, pour bon qu'il est, ne l'est pas non plus !

numriser00028zu

Le thème principal (Mon Nom Est "Personne", donc - je mets les titres en français car j'ai le vinyle français, et c'est indiqué tel quel sur la pochette intérieure) est, justement, assez rigolo, assez cocasse (et le morceau, très réussi, sera réutilisé pour une publicité pour du café instantané de la marque Nesp****o Dol*e Gus*o cette année), tandis que L'Amas Sauvage est le fameux thème de l'arrivée de la horde sauvage, contre qui Jack Beauregard (Henry Fonda, qui a vraiment un beau regard), sur les conseils de "Personne", va tenir tête, seul. Scène ahurissante. Les autres titres (Un Curieux Barbier, La Fable Du Petit Oiseau, Si Tu Es Quelqu'un, C'Est Ma Faute, Plus Que Les Walkyries) sont franchement bons, certains sont juste trop courts pour me plaire totalement. Extrêmement courte, cette B.O. est à l'image du film : agréable, mais pas révolutionnaire, et surtout, Morricone a fait, et fera, bien mieux. Mais un fan de musique morriconienne, un amateur du film de Valerii, un fondu de western spaghetti en général (et de western tout court) se doit de l'écouter !

FACE A

Mon Nom Est "Personne"

Bonne Chance, Jack

L'Amas Sauvage

Si Tu Es Quelqu'un, C'Est Ma Faute

FACE B

Avec Les Meilleurs Voeux

Un Curieux Barbier

Plus Que Les Walkyries

Une Insolite Attente

Ballet Des Miroirs

La Fable Du Petit Oiseau