GA

Gram Parsons est mort (overdose) en septembre 1973. Quelques semaines plus tôt, en été, il enregistra des chansons pour un nouvel album, qui aurait été son deuxième (après un GP remarquable, sorti en 1973). Mais la mort l'emportera trop tôt (il avait 26 ans, presque l'âge maudit du rock), et Grievous Angel, son second album, sortira en posthume, en janvier 1974. Sous une pochette bleue symbolisant probablement le fait que Parsons est avec les anges (d'ailleurs, la mention d'ange est dans le titre, ça n'aura échappé à personne). Même si cette mention d'ange dans le titre est surtout en lien avec la première chanson de l'album, Return Of The Grievous Angel, une des meilleures du disque.

gram_parsons

Produit par Parsons lui-même et bénéficiant encore une fois (sauf sur Brass Buttons) de la participation vocale d'EmmyLou Harris, Grievous Angel a été enregistré avec des musiciens de grand talent (Al Perkins, Glen D. Hardin, James Burton, les mêmes que pour GP) et avec des guests de talent : Linda Ronstadt (choeurs sur le dernier titre), Bernie Leadon (des Eagles, et Flying Burrito Brothers, le groupe de Parsons) à la guitare sur deux titres, Kim Fowley au choeurs sur le Medley ouvrant la face B... Un Medley offrant deux titres live, dont une version superbe de Hickory Wind, chanson que Parsons avait écrite et chantée sur l'album Sweetheart Of The Rodeo des Byrds (1968).

GramParsons

L'album, posthume donc, est aussi réussi, et même supérieur à GP. Les chansons, de Return Of The Grievous Angel à In My Hour Of Darkness, en passant par $1000 Wedding et Hearts On Fire (Leadon à la guitare lead sur ce titre). En tout, on a ici 36 minutes magnifiques qui font vraiment regretter le décès accidentel de Gram Parsons. Un disque inoubliable et divin !

FACE A

Return Of The Grievous Angel

Hearts On Fire

I Can't Dance

Brass Buttons

$1000 Wedding

FACE B

Medley Live From Northern Quebec

a) Cash On The Barrelhead

b) Hickory Wind

Love Hurts

Ooh Las Vegas

In My Hour Of Darkness