InTrance

In Trance, sous sa pochette sexiste, est le troisième album de Scorpions, et le virage de leur carrière, car le premier album véritablement hard-rock (finies, les ambiances psychédéliques des deux premiers albums) du groupe. Sorti en 1975, l'album offre le premier tube (si on peut dire : la chanson marchera fort, est dans tous les best-ofs du groupe, mais ne sera pas un tube comme, par la suite, Wind Of Change) : In Trance. C'est le premier album avec le batteur Rudy Lenners (un Belge), qui participera encore à un disque, Virgin Killer (le suivant), avant d'être définitivement remplacé par Herman Rarebell. Le reste du groupe ne change pas : Klaus Meine (chant), Francis Buchholz (basse) et les guitaristes Rudolf Schenker et Ulrich Roth. L'album est produit par celui qui deviendra un fidèle des Scorpions, Dieter Dierks, et dont c'est la première production pour le groupe.

scorpions_trance_nude_11

Dos de pochette vinyle : Buchholz, Meine, Lenners, Roth, Schenker

In Trance n'est pas la seule grande chanson de l'album, même si ce titre est vraiment un des sommets du groupe (et, donc, de l'album). Cette chanson dont les couplets sont assez lugubres et les refrains totalement 'en transe' montre vraiment le virage du groupe. Si, sur les albums précédents, des titres comme Speedy's Coming étaient heavy, le ton restait psyché. Plus de tonalité psyché ici, c'est du vrai hard-rock. Un peu comme pour UFO (groupe anglais dans lequel le frangin de Rudolf Schenker, Michael, participe) à partir de 1974 et Phenomenon. Scorpions, ici, assure sur Top Of The Bill, Robot Man, Evening Wind, Dark Lady ou Life's Like A River. Moins sur le reste (Living And Dying, Longing For Fire, Sun In My Hand sont moyens, et la face B, en gros, est nettement moins efficace que la A).

untitled

Ulrich 'Uli Jon' Roth

Il est intéressant de noter que si la face A contient des chansons signées pour la plupart de Klaus Meine et Rudolf Schenker, la face B, elle, offre surtout des titres signés de Ulrich Roth (seul ou en collaboration), faisant de In Trance un disque un peu hybride, deux styles différents répartis sur les deux faces. L'album, dont la pochette sera parfois censurée, sera un beau succès, et le groupe commence alors, lentement mais sûrement, sa montée au sommet. Les deux albums suivants, Virgin Killer et Taken By Force, seront les sommets, suivis d'un double live japonais anthologique. Puis le groupe se séparera de Roth (volontairement, Roth a quitté le groupe de son propre chef) et passera lentement mais sûrement à un style plus FM, sans perdre le succès, loin de là...

FACE A

Dark Lady

In Trance

Life's Like A River

Top Of The Bill

Living And Dying

FACE B

Robot Man

Evening Wind

Sun In My Hand

Longing For Fire

Night Lights