Cover

Live, sorti en 1972, est le troisième album d'UFO, leur premier live (et il faudra attendre 1979 pour qu'ils en refasse un), et le dernier album de leur première période (space-rock heavy). Dès 1974, ils passeront au hard-rock. En attendant, ce Live à la pochette très progressive est une belle conclusion de cette période courte (deux disques studios en 1970 et 1971) et très réussie, bien que dramatiquement peu connue, sauf des fans du groupe anglais de Phil Mogg (chant). Vu la grande différence de durée entre les deux faces, j'ignore si le tracklisting plus bas est vraiment bon - s'il y à des possesseurs du vinyle, merci de me confirmer, ou de me préciser le vrai tracklisting ! Car ce live, d'une durée de 45 minutes (durée assez banale, on dira) possède, si le tracklisting plus bas est correct, une face d'environ 19 minutes (la première) et une face d'environ... 25 minutes. Autrement dit, belle différence de timing, ce qui me semble assez étrange (ça rend le disque bancal - mais en même temps, les albums de la sorte, comme Atom Heart Mother de Pink Floyd, existent).

UFO_7

Bon, quoi qu'il en soit, ce Live assure vraiment. Il manque les marathons Star Storm et Flying (respectivement 19 et 26 minutes, tous deux sur l'album UFO 2/Flying, le précédent), mais l'album aurait été double sinon (ou il n'y aurait eu que ces deux titres). On y trouve, sinon, des titres du premier opus (Boogie For George, la reprise du C'Mon Everybody d'Eddie Cochran, Follow You Home, la reprise du Who Do You Love de Bo Diddley) et du second (Prince Kajuku et The Coming Of Prince Kajuku, mis ensemble sur une seul plage audio de 8,20 minutes) ainsi qu'une chanson absente des deux précédents disques, Loving Cup (rien à voir avec la chanson des Stones de la même année, qui est sur leur Exile On Main St). Le groupe assure sur ces prises live. L'album ne sera, dans un premier temps, vendu qu'au Japon (il sera par la suite réédité sous divers titres : UFO Live In Japan, UFO Lands In Tokyo. Car, oui, Live est un album issu de concerts nippons du groupe. Ce pays a toujours aimé le rock, et le hard-rock (Deep Purple, Scorpions, Judas Priest, Cheap Trick, mais aussi, dans le rock, Santana, et même Dylan - folk-rock).

ufo6

Qualité sonore correcte sans être immense (produit par Milton Samuel et le groupe). Live est un bon document live de la première ère du groupe, qui passera, dès 1974 et Phenomenon, en engageant l'Allemand Michael Schenker en lieu et place de Mick Bolton (à la guitare), au hard-rock le plus pur. Et enchaînera les classiques du genre, comme Doctor Doctor ou Too Hot To Handle, notamment...Radicalement différente est cette première partie de carrière, mais elle a ma préférence ! Plus proche de Hawkwind que du hard-rock pur !

FACE A

C'Mon Everybody

Who Do You Love

Loving Cup

FACE B

Prince Kajuku/The Coming Of Prince Kajuku

Boogie For George

Follow You Home