Ship_Arriving_Too_Late_To_Save_A_Drowning_Witch

Frank Zappa est une de mes idoles, je suis un grand fan. Je suis même tellement fana de Zappa, je suis tellement zappahile que je lui pardonne Fillmore East, June 1971, Just Another Band From L.A. (deux live musicalement médiocres) et le délire 200 Motels, considérés comme mineurs. Bon Dieu, j'aime même Lumpy Gravy, album on ne peut plus casse-gueule ! Mais qui aime bien châtie bien, et je ne vois vraiment pas comment dire du bien de Ship Arriving Too Late To Save A Drowning Witch, dont seul le titre ("bateau arrivé trop tard pour sauver une sorcière de la noyade") me plaît. Cet album sorti en 1982 est principalement célèbre, chez les Zappaphiles, pour contenir Valley Girl, chanson interprétée en duo par Zappa et sa fille Moon Unit (qui avait alors 14 ans), et qui sera la seule chanson de Zappa à entrer dans le Top 40 américain.

109862642_c473ce240c

A noter que la très moche pochette illustre le titre : on voit la proue du bateau, très simplement dessinée ,et le triangle symbolise le chapeau de la sorcière, totalement noyée donc. Le trait horizontal symbolise la ligne de la mer. L'album ne contient que 6 titres, pour 34 minutes, c'est un des plus courts de Frank Zappa, et, dans un sens, tant mieux, car il est vraiment mauvais. Tiens, j'ai envie de dire qu'il est à l'image de sa pochette, et ça tombe bien, parce que je viens de le dire, ça y est, je l'ai dit. Franchement, je ne vois pas quoi conserver de cet album sur lequel participent Patrick O'Hearn (basse), Tommy Mars (synthés), Ike Willis (chant), Ray White (guitare rythmique) et aussi et surtout Steve Vai à la guitare. Valley Girl est la chanson la plus connue, mais en rien la meilleure. Ce duo père/fille est trop évident, bien que zappaesque en diable.

Frank_Zappa_Valley_Girl_single

No, Not Now, Drowning Witch (12 minutes), I Come From Nowhere ne sont pas mieux. En résumé, Frank Zappa se perd avec ce disque franchement raté. De toute façon, cette période de la carrière de Zappa (The Man From Utopia arrivera juste après, et avant, Zappa avait fait You Are What You Is) est de loin sa moins intéressante. Zappa avait tout dit avec ses premiers albums. En live, il continuera de déchirer, mais en studio, c'est une autre paire de manches, et ce disque court et desservi par une pochette que même un enfant de CE1 dessinerait mieux est un de ses pires, et en tant que fan de Zappa, ça me ronge quand même pas mal d'avoir à avouer que même lui, même le grand Zappa, a fait des merdes dans sa vie.

FACE A

No, Not Now

Valley Girl

I Come From Nowhere

FACE B

Drowning Witch

Envelope

Teen-Age Prostitute