Orchestral_Favorites

Orchestral Favorites est, tout comme Studio Tan, Sleep Dirt et le double live Zappa In New York (même si ce dernier a été considérablement rallongé quand il sortira, et encore plus en CD), un album initialement prévu pour être partie intégrante du coffret 4 vinyles Läther, qui devait sortir en 1976-77, mais qui sera refusé à Frank Zappa. Ce dernier, donc, publie indépendamment les différents morceaux sous la forme d'albums, que je viens de citer, et en 1996, trois ans après sa mort, Läther sort, en triple CD (l'ensemble des 4 vinyles y est). Orchestral Favorites, sorti en 1979, est un disque nettement plus court que les autres (34 minutes), et sur les 5 titres qu'il contient, deux ne se trouvent pas sur Läther : Bogus Pomp (qui dure 13,30 minutes) et Strictly Genteel (qui en dure 7). Duke Of Prunes, sur Läther, est renommé Duke Of Orchestral Prunes. Pour le reste, aucun changement.

zappa_thumbnose

Si Studio Tan et Sleep Dirt étaient aussi réussis que désormais assez peu recommandés (à cause du coffret qui contient les mêmes titres, les rendant désormais redondants), ce n'est pas vraiment le cas de cet Orchestral Favorites encore une fois plombé par une pochette hideuse (qu'arrivait-il à Zappa, pour proposer des artworks aussi rebutants ? OK, c'est amusant, cette guitare en forme de nez, mais quand même... et ces couleurs...). Orchestral Favorites propose des relectures un peu orchestrales de Strictly Genteel (initialement le morceau final du bordel musical absolu 200 Motels de 1971) et de Duke Of Prunes (initialement sur Absolutely Free de 1967), plus trois titres de durée inégale (Naval Aviation In Art ?, un petit chef d'oeuvre, ne dure que 1,22 minutes...), l'ensemble a été enregistré en 1975, selon toute logique en live, mais les applaudissements ont été virés.

Frank_Zappa_Frank_Frank_Frank_Frank_Frank

C'est parfois sympa, mais assez pompeux et lourdingue, cet album à la fois free-jazz et classique. Vraiment pas ce que Zappa a fait de mieux, et le moins que l'on puisse dire est que si Pedro's Dowry est pas mal, Bogus Pomp est trop longuet, heureusement qu'il n'est pas, même en bonus-track, sur Läther. En gros, voici un Zappa mineur. Il y en aura d'autres par la suite, hélas, la fin de sa carrière étant nettement moins réussie que la période 1966-1976...

FACE A

Strictly Genteel

Pedro's Dowry

Naval Aviation In Art ?

FACE B

Duke Of Prunes

Bogus Pomp