FRONT

En décembre 1967 (le 9), Otis Redding meurt dans un crash d'avion, avec son groupe d'accompagnement, les Bar-Kays (enfin, quatre des musiciens décèderont). Dès lors, des albums posthumes concernant le majestueux chanteur de soul music sortiront, le premier étant (Sitting On The) Dock Of The Bay, album enregistré trois jours avant la mort du chanteur. Ce disque mémorable sortira en 1968, et quelques mois plus tard, mais toujours en 1968, sortira un second album posthume, The Immortal Otis Redding (titre évident). Il sortira encore d'autres albums posthumes, studio ou live, pendant les années à venir. C'est du second album posthume que j'ai décidé de parler.

reddingOtis

Et pour cause, c'est le premier album d'Otis Redding que j'ai découvert, en vinyle (chose amusante, mon édition vinyle est dans la pochette d'un autre album de Redding, In Person At The Whisky-A-Go-Go, live sorti posthume en 1968, et dont j'ai malheureusement perdu le disque ; en fait, ce sont deux albums familiaux, qui ont été intervertis il y à longtemps, et la pochette de The Immortal... a été perdue tout comme le disque de In Person... , ce qui explique que j'ai le premier dans la pochette du second). Je remercie d'ailleurs Internet, car sans ce formidable outil de communication, je n'aurais jamais trouvé le titre de l'album : sur la galette vinyle, il y à, en effet, juste indiqué le nom du chanteur et les titres des morceaux !

otis_20redding_2009

Bon, pour en revenir à The Immortal Otis Redding, c'est un disque court (presque 30 minutes, mais un peu moins, pour 11 titres), qui contient de vraiment bonnes chansons, telles que I've Got Dreams To Remember, A Fool For You, Hard To Handle, Nobody's Fault But Mine ou The Happy Song (Dum-Dum). Enregistré en 1967 et produit par Steve Cropper pour le label Atco, l'album se classera plutôt bien, et verra quatre de ses chansons (Amen, Hard To Handle...) sortir en singles. L'album n'est pas aussi quintessentiel que (Sitting On The) Dock Of The Bay, ou que le mémorable Otis Blue de 1965, mais il n'en demeure pas moins un disque superbe, prouvant définitivement deux choses : d'abord, que Redding était un dieu de la soul music. Ensuite, qu'il est vraiment parti trop tôt. Bref, si vous aimez la soul et Redding, ce disque vous satisfaira.

FACE A

I've Got Dreams To Remember

You Made A Man Out Of Me

Nobody's Fault But Mine

Hard To Handle

Thousand Miles Away

The Happy Song (Dum-Dum)

FACE B

Think About It

A Waste Of Time

Champagne And Wine

A Fool For You

Amen