chicago_6_01

Sorti en 1973, Chicago VI est (c'est la dernière fois, je vous rassure, que je fais cette précision inutile) le sixième album de Chicago, comme son nom l'indique fort à propos. Il faut bien entendu vérifier sur la tranche ou le disque lui-même pour le savoir, car la pochette, comme les autres du groupe, ne contient que le nom du groupe, pas de numéro dessus. Une pochette franchement belle, à l'ancienne, comme les affiches de l'époque western, en quelque sorte. L'album, comme c'était le cas de Chicago V (le... oui, bon, je le sais, que vous savez que Chicago V est le cinquième album du groupe, c'est bon, ça va, ça va !), est un disque simple, ce qui, après les déluges doubles et quadruples des quatre premiers albums, est à la fois reposant et vexant (heureusement, Chicago VII sera double). Avec 38 minutes, VI est d'ailleurs, au moment de sa sortie, le plus court album de Chicago.

TerryKath

Terry Kath

Pour tout dire, VI est encore une fois un très bon disque pour la bande à Kath, Lamm et Cetera (et cetera, et cetera, et cetera...oui, OK, je ==>). 10 titres, dont deux qui sortiront en singles (Feelin' Stronger Every Day et Just You'n'Me) et se classeront assez bien dans les charts. L'album, lui, se positionnera 1er au Billboard Pop Albums de 1973. Sous sa pochette un peu old school se cachent de vrais joyaux signés Robert Lamm (Critic's Choice, Hollywood), Terry Kath (Jenny), Peter Cetera (In Terms Of Two) ou James Pankow (What's This World Coming To, Just You'n'Me). Le groupe commence, ici, son revirement musical. Après des débuts totalement jazz-rock (forte présence d'une section de cuivres tenue par Parazaider, Loughane et Pankow), VI, comme son prédécesseur V, montre un Chicago plus rock, et même pop-rock. Le groupe, par la suite, passera totalement pop, et perdra son intérêt en 1978 avec la mort de Kath.

image343

En tant que tel, Chicago VI est encore une fois, donc, un excellent album pour le groupe. Un amateur de pop-rock racée à tendance jazzy ne devrait franchement pas négliger l'écoute des albums du groupe, d'autant plus qu'ici, tout est d'un très bon niveau. De toute façon, jusqu'à Chicago VII, tout est grandiose. Le Chicago VIII sera, lui, médiocre, mais heureusement, Chicago X et Chicago XI relèveront le niveau (quant à Chicago IX, c'est tout simplement un vulgaire best-of, que je n'aborderai donc pas ici). Et après le XI, mieux vaut laisser tomber...Ce qui laisse quand même un paquet de bon disques pour le groupe, non ?

FACE A

Critic's Choice

Just You'n'Me

Darlin' Dear

Jenny

What's This World Coming To

FACE B

Something In This City Changes People

Hollywood

In Terms Of Two

Rediscovery

Feelin' Stronger Every Day