YMG1

Petite question : combien, parmi vous, connaissent cet album ? Qu'ils se lèvent, afin que je les compte...Ouais, merci vous pouvez vous rasseoir, vous trois. Ben, ça fait pas beaucoup de monde. Je ne vais donc pas vous demander si les Young Marble Giants vous disent quelque chose...Groupe britannique qui n'a fait qu'un seul album (plus un single et un EP, et bien plus tardivement, un live), les Young Marble Giants était un trio fondé en 1978, séparé en 1981, et constitué Alison Statton (chant) et des frangins Philip (basse) et Stuart Moxham (guitare, claviers). Pas de batterie digne de ce nom, juste une programmation discrète. C'est un groupe de post-punk extrêmement minimaliste, il suffit de regarder la pochette pour en juger, cette photo très contrastée, dans le noir, en noir & blanc, dans un cadre 'cinémascope' à bandes noires. Un peu de recherche pour le lettrage du nom du groupe, mais aucune pour celui du titre de l'album, album sorti en 1980 sur le label Rough Trade, autoproduit et portant le titre de Colossal Youth. Il y à une certaine recherche de froideur minérale dans tout ça, entre le nom du groupe ('Jeunes Géants de Marbre'), de l'album ('Jeunesse Colossale') et pochette aussi froide qu'un glaçon dans son bac au congélateur. On n'est pas ici dans de la new-wave à la Duran Duran. Ce n'est pas non plus du Pere Ubu, encore moins de la dreamwave à la Cocteau Twins. Young Marble Giants, c'est...autre chose. 

YMG2

Hé oui, ils ont bien été en couleurs !

Autrefois, j'avais encensé ce disque court (38 minutes) mais offrant tout de même la bagatelle de 15 morceaux. Je ne vais pas le défoncer maintenant, loin de là, mais je dois reconnaître que j'aime un peu moins ce disque qu'il y à 10 ans...et que ça faisait bien 10 ans, ou au minimum 8, que je ne l'avais pas réécouté. Colossal Youth est un disque assez hypnotique, qui prend son temps, ne s'emballe jamais, est pour le moins monolithique et absolument pas commercial. Rien de flippant ou d'expérimental ici. C'est d'un minimalisme à faire passer le Discreet Music d'Eno pour un opéra de Wagner. On a juste une basse totalement prenante, un orgue à la Suicide, de la guitare mais pas trop envahissante, une drum-machine pas trop envahissante elle aussi et surtout, surtout, une chanteuse qui semble ne pas chanter, elle annonne, en chantonnant, ses textes. La voix de la Statton est à peu près aussi anodine que son look. Comme j'avais lu une fois sur Internet, je ne sais plus où (un anonyme sur un site), elle semble chanter un peu comme quelqu'un qui attendrait son bus à un arrêt et chantonnerait pour passer le temps. Sa voix un peu atone, douce, en rajoute à l'aspect hypnotique de la musique. Kurt Cobain dira un paquet de louanges au sujet de ce disque, sa Courtney Love aussi. D'ailleurs, au sein de son groupe Hole elle reprendra, en 1994, Credit In The Straight World, une des meilleures chansons de Colossal Youth. Sur l'album Live Through This, qui est excellentissime. 

YMG3

L'album offre aussi Searching For Mr Right, Salad Days, Choci Loni, Constantly Changing ou N.I.T.A., autant de chansons (certains morceaux sont des instrumentaux, mais peu) qui, prises séparément, ne fonctionnent pas, autant le dire. Colossal Youth, c'est un peu comme le Pink Flag de Wire ou le Trout Mask Replica de Captain Beefheart (pas pour le style, rien à voir), des albums remplis de nombreuses chansons courtes et qui fonctionnent parfaitement comme un ensemble, à écouter d'une traite et dans l'ordre. Mais ne cherchez pas le tube ici, il n'y en à pas, il n'y à pas de morceau qui vous sautera au visage par rapport aux 14 autres (même Credit In The Straight World ne semble pas surnager par-dessus les autres). Ce disque peu connu, séminal mais, vous vous en doutez bien, peu vendu, est un semble à écouter de temps en temps, que les amateus de post-punk devraient apprécier (s'ils ne le connaissent pas déjà), mais je ne vais pas vous le conseiller si vous n'êtes pas amateur de musique qui sort de l'ordinaire. Ici, vous risqueriez de vous emmerder fortement. Le groupe se sépare en 1981, se reforme en 2003, fera des concerts épars jusqu'en 2016, année de l'annonce de la séparation, apparemment, définitive. Vous n'en aviez pas entendu parler, rassurez-vous, c'est normal, on parle des Young Marble Giants, pas des Rolling Stones !

FACE A

Searching For Mr Right

Include Me Out

The Taxi

Eating Noddemix

Constantly Changing

N.I.T.A.

Colossal Youth

FACE B

Music For Evenings

The Man Amplifier

Choci Loni

Wurlitzer Jukebox

Salad Days

Credit In The Straight World

Brand - New - Life

Wind In The Rigging