Moby_Play_front

Gros succès de 1999, Play est le septième album de Moby, et son premier gros succès, qui fera de lui une des stars musicales de l'année. L'album est très pop, malgré qu'il soit avant toute chose un disque de musique électronique et de house, rempli de samples et de dub. Plusieurs titres, principalement regroupés en début d'album, seront des tubes, seront utilisés pour des publicités, films (La Plage de Danny Boyle a utilisé Porcelain)... Le phénomène Moby (artiste américain du nom de Richard Melville Hall qui doit son pseudo au fait qu'il est un descendant de l'écrivain Herman Melville, auteur de Moby Dick) démarrera alors.

moby_280x390_441375a2

Produit par Moby, bénéficiant de la participation, sur South Side, de Gwen Stefani (de No Doubt), Play a été classé 341ème meilleur album de l'histoire (sur 500) par Rolling Stone en 2003. L'album est le premier a avoir été intégralement mis sous licence audiovisuelle et médiatique, afin que chaque morceau puisse être, un jour, utilisé pour un film, une pub, une émission. Des morceaux comme Porcelain (lyrique, déchirant), Natural Blues (qui utilise du gospel), Honey, Find My Baby, Why Does My Heart Feel So Bad ?, Run On ou Bodyrock sont les meilleurs de l'album. Machete est pas mal aussi. Mais Play, cependant, s'essouffle vers la fin (à partir de If Things Were Perfect).

moby

Parfois irritant (les répétitions de Find My Baby, Honey...sa longueur de 63 minutes, l'album est bien rempli...), Play est quand même un très bon disque. Mes deux morceaux préférés de Moby ne sont cependant pas là, il s'agit de We Are All Made Of Stars (présent sur 18) et Lift Me Up (sur Hotel), mais Play est le seul album de Moby que j'apprécie sur la longueur, malgré ses défauts. Un bon disque, sans être grandiose !

Honey

Find My Baby

Porcelain

Why Does My Heart Feel So Bad ?

South Side

Rushing

Bodyrock

Natural Blues

Machete

7

Run On

Down Slow

If Things Were Perfect

Everloving

Inside

Guitar Flute & String

The Sky Is Broken

My Weakness