hum_CCR

Cosmo's Factory est indéniablement le dernier grand disque de Creedence Clearwater Revival, groupe de rock mené par le chanteur/guitariste John Fogerty (sa voix rauque, ses chemises de bûcheron, sa coupe de cheveux 'au bol'). Sorti en 1970, l'album fait suite à trois monstrueux albums sortis en 1969 (pour les 3, hé oui), Bayou Country, Green River et, le meilleur des trois (et du groupe), Willy And The Poor Boys. Ces trois albums assez courts (entre 30 et 34 minutes) offrirent au groupe leurs plus gros tubes, Bad Moon Rising, Down On The Corner, Fortunate Son, Proud Mary, Born On The Bayou, Lodi, Green River, rien que ça ! Après ces trois sommets, le groupe se devait de persévérer.

creedence_clearwater_revival_band_photo2

Hé bien, Cosmo's Factory, nettement plus long que les précédents (il dure 42 minutes), ne déçoit pas du tout, de ce côté-là. L'album offre des chef d'oeuvres, comme ce fut le cas pour les trois monuments précédents. On y trouve une reprise du My Baby Left Me d'Arthur Crudup, une autre, remarquable et à rallonge (11 minutes) du standard I Heard It Through The Grapevine, à l'origine chantée par Marvin Gaye. On y trouve une autre reprise, Before You Accuse Me (de Bo Diddley, chanson qui sera par la suite reprise aussi par Eric Clapton). On y trouve, surtout, Up Around The Bend (ce riff, putain de Dieu ! Ce riff !), Run Through The Jungle, Who'll Stop The Rain et Ramble Tamble, 7 minutes incroyables.

creedence20foto201lv3

Produit par John Fogerty, Cosmo's Factory, sous sa pochette assez bof  (une simple photo du groupe ; au fait, le Cosmo du titre est Doug Clifford, le batteur, qui était surnommé ainsi, et l'usine - factory - du titre est l'entrepôt de Berkeley où le groupe répétait), est donc un immense album de CCR, tout aussi monstrueux que ne le sont les trois précédents (même si, selon moi, Willy And The Poor Boys est au-dessus de tout, concernant Creedence Clearwater Revival). Un album simple, efficace, brut de décoffrage, comme tout ce que fera le groupe. Par la suite, CCR sortira un Pendulum (1971) correct mais inférieur aux précédents albums, puis Tom Fogerty (guitare rythmique et frangin de John) partira, et le groupe s'enfoncera lentement dans la médiocrité (Mardi Gras). Cosmo's Factory est le chant du cygne de CCR.

FACE A

Ramble Tamble

Before You Accuse Me

Travelin' Band

Ooby Dooby

Lookin' Out My Back Door

Run Through The Jungle

FACE B

Up Around The Bend

My Baby Left Me

Who'll Stop The Rain

I Heard It Through The Grapevine

Long As I Can See The Light