zavy93d3

Quoi ? Comment ça ? La lecture, hier, de l'article concernant Trans ne vous a pas suffi et vous désirez en savoir plus sur Everybody's Rockin' (dont je parlais très brièvement dans l'article d'hier) ? Mais vous ne savez donc pas, malheureux, que cet album, que Neil Young a sorti en 1983, est totalement toxique à force d'être foiré ? Vos voulez vous rendre malade, c'est ça, hein ? Bon, tant pis pour vous, alors voici, pour le 1500ème article du blog, Everybody's Rockin', que le Loner, dans un geste malheureux, a sorti (commis, plutôt) en cette année 1983, un an après Trans. Il faut savoir une chose, c'est qu'en 1982, Young a quitté le label Reprise (qui l'a hébergé dès ses débuts) pour se rendre chez Geffen Records, le leader de ce label, David Geffen, lui ayant promis une liberté totale. Mais le Loner se voit refuser un album au profit de Trans. Puis le Loner, après Trans, se voit refuser un autre album, que Geffen n'estimera pas assez rock'n'roll. Alors le Loner enregistre Everybody's Rockin', album extrêmement court (25 minutes) et totalement rockabilly, histoire de faire chier Geffen... qui lui intentera un procès pour la peine ! Le Loner fera de même contre Geffen pour rupture de contrat.

Et si les fans avaient pu intenter un procès contre Young à cause de ce disque et de Trans, ils l'auraient fait, croyez-moi.

3889493343_6845fe9c93_o

Everybody's Rockin' est rockabilly, et est un hommage aux grands du genre, les pionniers du rock'n'roll, les Eddie Cochran, Buddy Holly, et naturellement, Elvis Presley. Bien que durant 25 misérables minutes (l'album, on le devine, devait durer plus longtemps, mais le Loner, avant même de le finir, histoire de faire chier Geffen, le publiera tel quel, au grand dam des fans, qui s'estimeront, et ils auront raison, floués ; si en plus l'album avait été bon, mais ce n'est pas du tout le cas, hélas), Everybody's Rockin' trouve le culot d'offrir 10 titres qu'on imagine donc très courts (le plus long : 3 minutes, il y en à trois de cette durée ; le plus court : 1,50 minute). Que ce soit titres originaux (Payola Blues, Cry, Cry, Cry) ou reprises (Betty Lou's Got A New Pair Of Shoes, Mystery Train, chansons à la base on ne peut plus mythiques), tout est flingué ici.

neil_young

Enregistré avec un groupe du nom de Shocking Pinks (Ben Keith : saxo et guitare, Tim Drummond : basse, Karl Himmel : caisse claire, Larry Byrom : piano, Rick Palombi et Anthony Crawford : choeurs, et le Loner au chant, guitare, piano et harmonica), groupe étrange et fictif (le Loner a juste renommé ses musikos), Everybody's Rockin' est un disque incomplet, donc, ce qui n'excuse rien du tout. C'est une véritable chiure, enregistré pendant une période certes difficile pour Neil Young, mais tout de même ! Je ne critique pas l'idée de rendre un hommage au rockabilly, mais quand c'est mal joué, ça casse tout. A bannir de votre esprit ! Mais pourquoi êtes-vous en train de lire ça ? Si je vous surprend à vouloir le commander sur le Net, ça va barder !

FACE A

Betty Lou's Got A New Pair Of Shoes

Rainin' In My Heart

Payola Blues

Wonderin'

Kinda Fonda Wanda

FACE B

Jellyroll Man

Bright Lights, Big City

Cry, Cry, Cry

Mystery Train

Everybody's Rockin'