TWS4

On l'a vu avant-hier (vu qu'il n'y à pas beaucoup d'albums dans leur discographie, autant espacer un peu les différent articles), les White Stripes, groupe de rock américain à tendance punk-blues fondé dans la seconde moitié des années 90 à Detroit, et constitué de Jack et Meg White (respectivement chnteur/guitariste/claviériste et batteuse), à l'époque mari et femme mais se faisant, pour le fun, passer pour frère et soeur, ont sorti leur premier album en 1999. Eponyme, pochette rouge et blanche (leur dogme visuel), aucune basse (leur dogme musical), l'album alignait 17 titres, ce qui est pas mal, pour 43 minutes, ce qui est effarant et n'est pas loin de faire penser aux Ramones. En fait, on serait plus en présence de blues-rock taré à la Gun Club, en plus expéditif. Déjà des morceaux de compète sur ce premier album très très réussi. Le groupe ne se fera pas connaître, mondialement, populairement, avant quelques années, mais déjà, les premiers fans arrivent. Donc, quelque part, on attend, on espère, on redoute l'épreuve du toujours difficile à enregistrer deuxième album. Lequel, toujours sous une pochette rouge et blanche (et noir aussi, un peu), sort en juin 2000, et a été, avant ça, enregistré le cul entre la fin 1999 et le début 2000. Intégralement produit par Jack White (le précédent opus étaot coproduit par White et Jim Diamond), ce deuxième album porte un titre néerlandais : De Stijl

TWS5

Pourquoi un titre néerlandais, White ou sa femme (qui, en 2000, est désormais son ex-femme, ils divorcent en 2000 mais restent fidèles à leur idée de se faire passer pour un frère et sa soeur) sont-ils d'origine batave ? Sauf erreur de ma part non. Si l'album s'appelle ainsi (et signifie "Le style"), c'est en allusion à un courant artistique, un mouvement artistique originaire des Pays-Bas, et dont a fait partie Mondrian et Gerrit Rietveld. Ce dernier est un designer de mobilier, mort en 1964. Jack White adore ce courant artistique, le design de la pochette en est un hommage, l'album est dédié à Rietveld (il est aussi dédié à Blind Willie McTell, fameux bluesman américain aveugle que Dylan immortalisera dans une de ses plus grandes chansons). On reprend la chronique de l'album-même, assez parlé de son contenant. De même que pour les deux chroniques à suivre dans ce cycle, j'avais déjà abordé l'album autrefois, en 2010, il s'agit donc de réécriture. En 13 titres, l'album dure 37 minutes, c'est le plus court du groupe, et déjà, après un premier opus assez bourrin (ça allait très vite, les plus longs morceaux faisaient à peine 3 minutes), on se retrouve ici avec des morceaux plus variés, plus structurés et, pour certains, plus longs (si trois titres durent moins de 2 minutes, deux titres dépassent les 4 minutes). Si l'album s'emballe pas mal vers la fin (une partie des morceaux les plus musicalement proches de ceux du premier album, punk-blues, s'y trouvent : Jumble, Jumble), il est, dans l'ensemble, plus calme (restons relatifs).

TWS6

Il est plus réussi aussi. The White Stripes était une fulgurance type hommes des cavernes en goguette et souffrait un peu de ce minimalisme certes assumé, mais qui a ses limites (17 morceaux dans l'ensemble bourrins, sobrement produits, peu recherchés). De Stijl, lui, se permet quelques petites 'douceurs', comme le très pop (et court) You're Pretty Good Looking (For A Girl), Sister, Do You Know My Name ? et Apple Blossom, que l'on retrouvera dans la bande originale du film de Tarantino Les 8 Salopards en 2015. On a quelques morceaux plus rock que garage, le piano est plus important que sur le précédent opus, on a même du violon sur I'm Bound To Pack It Up (sur lequel Jack, brisant un peu le dogme pour le coup, joue de la contrebasse), du violon électrique sur Why Can't You Be Nicer To Me ? (qui sera utilisé dans un épisode de la 21ème saison des Simpsons)... Devenu un favori des fans avec le temps, ce deuxième cru des Bandes Blanches est donc supérieur au précédent. Il sera lui aussi surclassé par le suivant, que je réaborde bientôt, et qui est souvent considéré comme étant le sommet du duo Jack & Meg. La suite après-demain, même heure !

You're Pretty Good Looking (For A Girl)

Hello Operator

Little Bird

Apple Blossom

I'm Bound To Pack It Up

Death Letter

Sister, Do You Know My Name ?

Truth Doesn't Make A Noise

A Boy's Best Friend

Let's Build A Home

Jumble, Jumble

Why Can't You Be Nicer To Me ?

Your Southern Can Is Mine