FZ16

Je vais vous faire un aveu : cette pochette est une de mes préférées de tous les temps. Elle n'est pas particulièrement belle (elle n'est pas moche non plus), mais qu'est-ce qu'elle me fait marrer... C'est une parodie d'une vieille publicité des années 50, publiée dans des magazines, pour un rasoir électrique, qui fut associée à la couverture d'une revue de la même époque, montrant le dessin d'un homme se faisant attaquer par des belettes. Quelle bonne idée de remplacer le rasoir par les dents acérées d'une belette ("weasel"), n'est-ce pas ? Elle est signée Neon Park, et l'album qui se trouve à l'intérieur de cette pochette, ça n'étonnera personne, est un disque de Frank Zappa & The Mothers Of Invention, groupe dont l'humour frappadingue n'est vraiment pas à négliger, tant il fait partie de sa musique, de sa personnalité. Weasels Ripped My Flesh ("les belettes m'ont ravagé le visage") est sorti en 1970, quelques mois après Burnt Weeny Sandwich dont on a reparlé ici récemment. Les deux albums sont, il faut le dire, totalement indissociables. En fait, dans les deux cas, j'en ai déjà parlé récemment dans ma chronique de Burnt Weeny Sandwich mais je vais le redire quand même, il s'agit d'albums composites, conçus en guise de fin de carrière, Zappa ayant décidé de faire des albums solo et a mis fin à ses Mothers Of Invention (par la suite, son groupe accompagnateur s'appellera The Mothers, sans Of Invention). Il a sorti, coup sur coup, la même année que son album solo Chunga's Revenge, deux albums constitués de morceaux inédits, certains live.

FZ17

Weasels Ripped My Flesh est donc le deuxième du lot. Le précédent était très ancré free-jazz expérimentalo-orchestral à la Uncle Meat, celui-ci est plus 'rock' parfois, dirons-nous, tout en étant fortement free-jazz et zappaïen. Les morceaux datent de plusieurs sessions allant de 1967 à 1969, certains, je l'ai dit, sont live, comme Didja Get Any Onya ? (sur lequel Lowell George, futur fondateur/leader du groupe de rock Little Feat, est à la guitare rythmique et au chant ; il se fera virer du groupe pour abus de drogue, Zappa était farouchement opposé à la came), Prelude To The Afternoon Of A Sexually Aroused Gas Mask (ce titre...d'un délire total) ou le morceau-titre. Il est impossible de parler de Weasels Ripped My Flesh sans parler de son morceau le plus connu (enregistré en studio, en plusieurs temps, en 1969), par ailleurs un des morceaux les plus connus du répertoire de Zappa : My Guitar Wants To Kill Your Mama. Zappa réutilisera la même progression de cordes de guitare pour le morceau ouvrant son Joe's Garage de 1980, The Central Scrutinizer. Ce n'est pas évident à reconnaître, mais je vous jure que c'est la même structure ! Sinon, l'album offre aussi le délirant et bordélique The Eric Dolphy Memorial Barbecue (ce titre, bon Dieu...), Toads Of The Short Forest ou une reprise, ravagée, du Directly From My Heart To You de Little Richard.

FZ18

L'album, qui dure un petit peu moins de 40 minutes, est aussi incongru que Burnt Weeny Sandwich, mais n'en demeure pas moins une vraie réussite. Encore une fois, il convient d'avoir les oreilles assez aventureuses pour apprécier ce disque, qui est peut-être, par moments, plus accessible que We're Only In It For The Money ou Uncle Meat, mais n'en demeure pas moins très space, bordélique, absolument libre (pour citer le titre d'un autre album du groupe). Ce n'est ni un des meilleurs, ni un de mes préférés de Zappa, mais si vous aimez cet artiste, tôt ou tard, il vous faudra bien passer par son écoute, tout sauf insupportable ; c'est, en effet, vraiment très bon dans son genre !!

FACE A

Didja Get Any Onya ?

Directly From My Heart To You

Prelude To The Afternoon Of A Sexually Aroused Gas Mask

Toads Of The Short Forest

Get A Little

FACE B

The Eric Dolphy Memorial Barbecue

Dwarf Nebula Professional March & Nebula

My Guitar Wants To Kill Your Mama

Oh No

The Orange County Lumber Truck

Weasels Ripped My Flesh