BS16

En 1995, Black Sabbath touche le fond, nadir total, avec Forbidden, un disque nullissime produit par Ernie C de Body Count. Deux ans après cette incroyable contre-performance (dans le genre, c'est pire encore que du Dylan façon Self Portrait ou du U2 façon Pop, dans la catégorie cotnre-performance !), le groupe se reforme pour une tournée. Et quand je dis 'le groupe', pardon, mais je parle du groupe originel, avec Ozzy Osbourne, Tony Iommi (qui n'est de toute façon jamais parti), Geezer Butler (qui revient pour l'occasion) et Bill Ward (parti en 1980, revenu rapidement en 1983 pour repartir aussitôt) ! Le Black Sabbath original de la grande époque 1969/1978 ! Le groupe fera des concerts, et le tout culminerales 4 et 5 décembre 1997 avec deux concerts donnés à la NEC de Birmingham (ville d'origine du groupe), retour à la maison pour les fils prodigues. Le 20 octobre 1998, soit la veille de mon 16ème anniversaire mais je les suspecte de ne pas y avoir pensé, le groupe publie un double live immortalisant le meilleur de ces deux concerts de la NEC : Reunion, sorti sous une pochette représentant deux enfants faunes autour d'un gros blason au nom du groupe, sur fond d'un noir intense. Ce double live, qui dure dans les 107 minutes (ça aurait pu être plus généreux, donc, mais c'est déjà pas mal), offre de plus, en final du second disque, deux enregistrements studio inédits, qui sortiront en single aux USA : Psycho Man et Selling My Soul, soit, en tout, 8 minutes de nouveauté. 

BS17

Rapport à la santé de Bill Ward (qui, par la suite, ne reviendra plus au sein du groupe : la reformation de 2013 sera avec Brad Wilk, batteur de Rage Against The Machine), Vinnie Appice, le batteur qui l'avait remplacé en 1981 (et qui rejouera avec le groupe en 1992), fut engagé en remplaçant. Mais Ward fera les deux concerts en entier. Concerts au cours desquels le groupe, assez en forme il faut bien le dire (et ce live, produit par Thom Panunzio - et Bob Marlette pour les deux inédits studio - est très bien enregistré), revisite agréablement son répertoire. Celui de la période dorée 1969/1978 (même si rien de Never Say Die !) évidemment. Fallait surtout pas demander à Ozzy de chanter Heaven And Hell sous peine de s'envoyer se faire foutre aux Galapagos ! Tous les albums sont représentés, sauf Never Say Die ! donc (en même temps, pas un album synonyme de bons souvenirs pour le groupe), mais aussi, plus curieusement, Sabotage. Je n'aurais pas craché sur un petit Symptom Of The Universe, moi... Mais bon, on a quand même, entre autres réjouissances heavy metal, Sabbath Bloody Sabbath, Dirty Women, War Pigs, NIB, Into The Void, Children Of The Grave, Paranoid, Black Sabbath, même Behind The Wall Of Sleep et Spiral Architect, alors ce n'est pas dramatique.

BS18

Reunion marchera très bien, bien mieux que les derniers albums studios du groupe. C'est un très très bon live de heavy metal, mais de même que le dernier live sorti par le groupe reformé (l'an dernier, The End, baptisé ainsi car le groupe semble avoir vraiment raccroché les gants ; un live que je n'aborderai pas, d'ailleurs, car mis à part un batteur différent, il n'y à pas grand chose à dire qui soit différent de ce que je dis pour Reunion : une suite de classiques de l'Âge d'Or, bien interprétés, mais curieusement, strictement aucune chanson de 13, leur dernier album, pas une seule, ce qui est aussi étonnant que frustrant et décevant), on ne le ressortira, au final, pas très souvent. J'écoute bien plus souvent Live Evil, de 1982, avec Dio, que Reunion, qui prend pas mal la poussière. Mais je ne critique pas ce double live (dont je n'aime, cependant, pas les deux morceaux studio inédits, pas terribles, surtout le deuxième, sans Ward, mais  avec une boîte à rythmes du plus vilain effet), car l'interprétation est bonne, la production aussi, la setlist plutôt efficace malgré des oublis... Pour fans du groupe, c'est une acquisition des plus intéressantes, et puis c'est la dernière fois que l'on entendra le groupe originel en entier sur un disque !

CD 1

War Pigs

Behind The Wall Of Sleep

NIB

Fairies Wear Boots

Electric Funeral

Sweet Leaf

Spiral Architect

Into The Void

Snowblind

CD 2

Sabbath Bloody Sabbath

Orchid/Lord Of This World

Dirty Women

Black Sabbath

Iron Man

Children Of The Grave

Paranoid

Bonus-tracks (morceaux studio inédits) : 

Psycho Man

Selling My Soul