jj6gx5f2

Sorti en 1985, Empire Burlesque est le 22ème album studio de Bob Dylan. Faisant suite à sa trilogie chrétienne (Slow Train Coming, Saved, Shot Of Love) et à sa coda Infidels de 1983 (pas vraiment chrétien, mais pas loin), c'est un disque plus ou moins de retour aux sources pour le Barde. Vendu sous une pochette totalement dans le mouv' de l'époque (aah, ces putain de 80's...) et sous un titre assez ridicule, ruiné par une production (faite par Dylan lui-même) totalement merdeuse qui sera d'ailleurs très critiquée en son temps, Empire Burlesque est pourtant un des plus mauvais crus dylaniens. Bon, il est meilleur que Shot Of Love ou que le futur Knocked Out Loaded de 1987, mais il reste un des pires, croyez-moi !

image002

Encore une fois, Dylan s'est entouré d'une foule de grands musiciens, comme Robbie Shakespeare (du reggae), Alan Clark (de Dire Straits), Jim Keltner, Ron Wood (des Stones), Sly Dunbar (du reggae), Mike Campbell, Al Kooper (fidèle) ou Mick Taylor (ancien des Stones). Taylor, Shakespeare et Dunbar faisaient déjà partie du staff d'Infidels, le précédent album. Considéré comme un des meilleurs albums de Dylan pour la décennie 80 avec Infidels et Oh Mercy (pas difficile, la décennie 80 fut CATACLYSMIQUE pour le Barde, à part les deux albums que je viens de citer et qui sont très bons), Empire Burlesque est surtout un des albums dylaniens les plus controversés, entre ceux qui le défendent bec et ongles et ceux qui lui chient à la face. Je fais partie des seconds. Je pense qu'il n'y à quasiment rien à récupérer ici (Dark Eyes, à la rigueur, et aussi Tight Connection To My Heart (Has Anybody Seen My Baby ?) qui est pas trop mal, mais Dylan a tellement fait mieux par le passé...).

bobdylanDMK

Des titres comme Something's Burning, Baby, Emotionally Yours (on dirait un titre de film de James Bond, ah ah ah, "Emotionnellement Vôtre" !) ou Clean Cut Kid, en revanche, ne font pas mentir sur la marchandise : flingué par une production datée, Empire Burlesque est un disque totalement anodin et médiocre, limite minable, qui fait honte à Dylan. Je sais qu'on ne peut pas comparer l'incomparable, mais mieux vaut réécouter les album du style Blonde On Blonde, Desire ou John Wesley Harding plutôt que de s'attarder sur cet album vraiment catastrophique.

FACE A

Tight Connection To My Heart (Has Anyone Seen My Love ?)

Seeing The Real You At Last

I'll Remember You

Clean Cut Kid

Never Gonna Be The Same Again

FACE B

Trust Yourself

Emotionally Yours

When The Night Comes Falling From The Sky

Something's Burning, Baby

Dark Eyes