Neil_Young___1995___Mirror_Ball

Sorti en 1995, Mirror Ball est un album de Neil Young enregistré avec le groupe de grunge américain Pearl Jam. Le groupe rencontrera le Loner lors d'une cérémonie du Rock'n'Roll Hall Of Fame, où Eddie Vedder (chanteur, leader de Pearl Jam) remettra au Loner une récompense saluant la contribution artistique du Canadien au rock. Il faut savoir que Neil Young, artiste un peu anar et écorché vif, touche-à-tout, est considéré comme le grand-père du grunge. Sans des albums comme Tonight's The Night, pas de grunge, toute l'ambiance mortifère de ce courant musical s'y trouve. Ca semblait assez évident qu'un jour ou l'autre, le Loner collabore avec un groupe de grunge (Neil avait déjà fait venir Sonic Youth en tournée avec lui, au début des années 90, au moment où le groupe de grunge noisy incorporait le label Geffen, sur lequel était alors Neil Young). Compte tenu qu'Alice In Chains était quasiment en fin de course à cause des soucis de Layne Staley, compte tenu qu'il était bien évidemment inutile de parler de Nirvana depuis un an à cause du suicide de Cobain, C'est avec Pearl Jam, le troisième groupe de grunge le plus connu et le seul qui était encore en vraie activité, que le Loner a bossé.

Neil_Young_Pearl_Jam

Mirror Ball sort dont en 1995. Pour des raisons juridiques (pas la même maison de disques), la pochette recto ne cite pas le groupe de Vedder, mais ils sont cependant crédités au dos. Sous la pochette sobre et grisâtre montrant une boule à facettes (mirror ball) se cache un disque totalement grunge, sans doute le plus grunge du Loner, un disque assez long (55 minutes) et contenant des titres franchement réussis, même s'il n'a jamais été, et ne fera jamais, partie de mes préférés de l'artiste canadien. La raison en est simple, je ne suis vraiment pas fanatique de Pearl Jam (à part, à la rigueur, leurs trois premiers albums, Ten, Vs et Vitalogy). Mais, je le reconnais, Mirror Ball est plus qu'intéressant. Si Scenery est un poil trop longue pour moi (quasiment 9 minutes), si Truth Be Known ne me plaît pas des masses, si What Happened Yesterday et Fallen Angel (2 minutes si on additionne leurs durées respectives, autrement dit, deux petits bouche-trous) ne servent pas à grand chose, le reste assure pas mal, notamment Act Of Love, I'm The Ocean ou Downtown.

Neil_Young__Pearl_Jam

Le groupe de Vedder (Jeff Ament et Mike McReady aux grattes, Stone Gossard à la basse, Brendan O'Brien à la guitare et claviers, Jack Irons à la batterie, et Vedder aux choeurs) est en bonne forme, le fait de jouer avec une légende vivante de leur courant musical les rendant probablement tout frétillants (et impressionnés, sans aucun doute). Mirror Ball offre aussi de très belles parties vocales pour le Loner. Neil Young a composé tout l'album à l'exception de Peace And Love, signée d'Eddie Vedder. Act Of Love et Song X seront jouées live par le Loner et Pearl Jam, avant l'enregistrement de l'album. Les autres titres ont été composés en studio. L'ensemble de l'album sonne fort, plus qu'intéressant, une belle rencontre musicale. Malgré cela, n'ayant jamais été fan de grunge et de Pearl Jam, et préférant largement les albums des 70's pour Neil Young, ce disque ne fera jamais partie des mes préférés de lui, et je l'écoute peu souvent comparé à On The Beach ou Zuma. Quand même, un fan du Loner (ou de Pearl Jam, ou des deux) se doit de l'écouter.

Song X

Act Of Love

I'm The Ocean

Big Green Country

Truth Be Known

Downtown

What Happened Yesterday

Peace And Love

Throw Your Hatred Down

Scenery

Fallen Angel


Pearl Jam & Neil Young - Throw Your Hatred Down (Live 2006)
envoyé par Bodhisattva1956. - Regardez la dernière sélection musicale.