5099926495354_600

Ecoutez D'Où Ma Peine Vient est le 12ème album studio d'Alain Souchon, et son dernier à ce jour. Sorti en 2008, il fut précédé d'une chanson que Souchon mettra en ligne, gratuitement, sur le Net, afin de faire patienter les fans, l'enregistrement et la production de l'album ayant été plus longue que prévue. La chanson, présente sur l'album, sera un joli petit succès, et parle, sur un mode humoristique et sur une musique calypso/Caraïbes, des hommes d'affaires et PDG qui se font peut-être virer de leurs boîtes, mais partent avec un gros pourcentage. La chanson s'appelle Parachute Doré, rien que le titre est éloquent ! En ces temps de crise, une chanson pareille est aussi cinglante qu'hilarante, ça fait du bien par où ça passe !

208164_souchon

L'album, lui, avec sa pochette montrant Souchon dans un champ, avec Grisette (son âne, que son pote Voulzy lui a offert), alterne entre gaieté et mélancolie, comme très souvent avec Alain Souchon. Loin des ambiances sombres de son album précédent (La Vie Théodore), Ecoutez D'Où Ma Peine Vient renoue avec le style de C'Est Déjà Ca ou d'Au Ras Des Pâquerettes. C'est un disque, comme toujours, assez court, mais c'est aussi, paradoxe, le plus long de Souchon, ou un de ses plus longs (et il ne dure que 41 minutes...). En ces temps de CD, une durée aussi courte peut sembler fainéante, foutage de gueule. Mais la qualité est là, totale, aucune mauvaise chanson, alors, dans un sens, on dit merci à Souchon de ne pas nous avoir gavé avec 70 minutes qui auraient été, probablement, inégales.

alain_souchon

Chose rarissime, aucune chanson de l'album (excepté Popopo, la dernière, qui est par ailleurs non crédité sur la pochette, morceau caché) ne possède de crédits attribués à Laurent Voulzy. Ce dernier, éternel alter-ego de Souchon, était trop occupé à enregistrer son propre Recollection pour pouvoir collaborer avec son ami sur ce disque. Sauf quelques exceptions, toutes les chansons, ici, sont signées de la main seule de Souchon (Oh La Guitare est basée sur un texte du poète Louis Aragon - j'en profite, en parlant d'Aragon, pour rendre ici un petit hommage à un chanteur français ayant souvent chanté ce poète, Jean Ferrat, mort très dernièrement). Certaines sont purement magnifiques, comme Rêveur, Ecoutez D'Où Ma Peine Vient (du pur Souchon) ou Bonjour Tristesse, hommage à Sagan qui se trouvait déjà sur La Vie Théodore, dans un autre arrangement. L'un dans l'autre, ce dernier -à ce jour) cru de Souchon est sans doute un de ses plus intéressants et réussis.

Rêveur

Les Saisons

Ecoutez D'Où Ma Peine Vient

Elle Danse

La Compagnie

8m2

Parachute Doré

Sidi Ferouch

Oh La Guitare

Bonjour Tristesse

Popopo