Judas_Priest_Defenders_of_the_Faith

Defenders Of The Faith est le neuvième album de Judas Priest, goupe de hard-rock/heavy-metal anglais mené par le chanteyr Rob Halford. Sous sa pochette assez redoutable (et, selon moi, assez ridicule) se cache un disque qui, à sa sortie en 1984, était alors le plus violent et speedé du groupe. Leur premier disque littéralement heavy-metal, presque thrash-metal en fait. Le groupe est alors constitué du guitariste K.K. Downing, du guitariste Glenn Tipton, du bassiste Ian Hill et du batteur Dave Holland. Ainsi que du très gay Metal God (son surnom), Rob Halford, et sa voix pouvant monter très très haut.

Judas_20Priest_20wallpaper_20_12_

L'album, enregistré à Ibiza (ils ne se refusent rien, ces métalleux, ah ah ah !) est considéré comme un des meilleurs du groupe (derrière British Steel, Screaming For Vengeance et Sin After Sin cependant, et surtout selon moi), et est, il est vrai, digne d'être classé dans les meilleurs du Priest. Trois singles en seront tirés, Some Heads Are Gonna Roll (une tuerie), Freewheel Burning (autre tuerie) et Love Bites (moins grandiose, mais très bonne). Heavy Duty (indissociable du court final Defenders Of The Faith), Jawbreaker et The Sentinel assurent aussi dans le registre heavy-rock chevelu et couillu. La voix de Halford est excellente, la rythmique est parfaite, aucun relâchement, Defenders Of The Faith n'est clairement pas pour bercer bébé, malgré le tank chelou de la pochette qui fait un peu jouet d'action pour mioches à la Goldorak/Transformers/G.I. Joe. C'est un certain Doug Johnson (déjà concepteur de la pochette de Screaming For Vengeance) qui l'a signée, cette pochette. Au sujet des chansons, toutes furent jouées live pendant la tournée 1984, excepté Eat Me Alive (qui sera cependant jouée en 2008 lors de la tournée Nostradamus). Cette chanson sera classée troisième dans le classement du PMRC (Parents Music Resource Center), une association dénoncant la violence et la sexualité dans les chansons.

d8229a2057e54fbc80e2057154af5e41_550x358

Puissant et brutal, Defenders Of The Faith ravira totalement les amateurs de heavy-metal. Pas de subtilité ici, les chansons sont violentes, agressives, trippantes, speedées, aucun répit pour l'auditeur, qui a l'impression de passer, littéralement, sous les roues du tank animal chelou de la pochette, celui qui défend la foi métalleuse. Pas un grand disque, mais un très bon disque, en tout cas ! Des têtes vont tomber (comme le dit une des chansons) !

FACE A

Freewheel Burning

Jawbreaker

Rock Hard Ride Free

The Sentinel

FACE B

Love Bites

Eat Me Alive

Some Heads Are Gonna Roll

Night Comes Down

Heavy Duty

Defenders Of The Faith