51esBasWGEL__SS500_

Quatrième album d'Etienne Daho, Pour Nos Vies Martiennes est sorti en 1988 et fait suite au succès de Pop Satori (1986), album dantesque aux multiples tubes. Des tubes, ce nouvel album de 1988 en contient aussi : quatre chansons sortiront en singles, et parmi elles, deux sont devenues de vrais classiques du chanteur pop crépusculaire : Des Heures Hindoues et Bleu Comme Toi. Disque d'or dès sa sortie, l'album deviendra disque de platine l'année suivante, et a été enregistré avec quelques musiciens très talentueux (même si leurs noms ne vous diront probablement pas grand chose), comme le bassiste Busta Jones, le claviériste David Munday ou le guitariste Xavier Geromini. Si Pop Satori a marqué une date dans l'histoire de la musique en France (premier album vraiment pop moderne, avec sonorités qui, à l'époque, ont parfois déplu, car considérées comme trop modernes), Pour Nos Vies Martiennes, lui, a été la consécration totalement définitive (pour ceux qui, en 1988, doutaient encore en lui) que Daho était là pour durer et qu'il était vraiment (et est toujours) un grand artiste pop-rock français.

etienne_daho_reference

Avec des chansons comme Bleu Comme Toi (quelle merveille) ou Caribbean Sea (sortie en single comme Stay With Me et les deux chansons citées plus haut), ou Des Ir, Daho signe ici son second meilleur album. Comme d'habitude, on a droit à des mélodies magnifiques, la voix si particulière (et souvent parodiée et moquée) de Daho, qui chante d'une voix bien plus intelligible que ce que certains comiques et imitateurs (je ne cite personne en donnant ses initiales : un certain LG...)  veulent nous faire croire quand ils l'imitent. Pour Nos Vies Martiennes possède, de plus, et même si ça n'a aucune incidence sur la musique, une pochette franchement belle, ce qui, surtout dans les années 80, est assez peu courant (les années 80 furent en effet le berceau de styles graphiques assez insoutenables).

2319

Deux gros tubes, plusieurs chansons absolument merveilleuses mais moins connues (Affaire Classée, Where's My Monkey ? ou Musc Et Ambre), une excellente production et une interprétation de haute classe font de ce quatrième cru de Daho son second monument d'affilée et son troisième meilleur album, derrière Pop Satori et Paris Ailleurs et devant d'autres petites perles comme L'Invitation ou Eden. Bref, si vous aimez ce chanteur, ruez-vous sur Pour Nos Vies Martiennes, si ce n'est pas déjà fait (si vous aimez ce chanteur, logiquement, ça doit déjà être fait) !

Quatre Hivers

Bleu Comme Toi

Caribbean Sea

Where's My Monkey ?

Affaire Classée

Des Ir

Stay With Me

Le Plaisir De Perdre

Musc Et Ambre

Winter Blue

Des Heures Hindoues