beckmidnitevultures

Beck Hansen (ou tout simplement Beck) est un artiste américain assez inclassable. Sa musique est à la fois rock, pop, techno, électro, hip/hop et bluesy. En 1999, il sort son huitième album (et quatrième album chez Geffen Records), Midnite Vultures. J'ai acheté l'album, à l'époque, à cause d'une chanson issue du disque, ayant servi à le promouvoir, et que j'avais vraiment aimé, Sexx Laws. une fois l'album en main, j'ai rapidement déchanté, car si cette chanson est plutôt pas mal (et on en trouve deux autres de plutôt bonnes aussi, Get Real Paid et Milk & Honey), le reste est franchement aussi déroutant que nullissime. Autre chose : on dit souvent qu'il ne faut pas juger un livre sur sa couverture, et que c'est la même chose avec les albums. Des albums franchement bons, comme Parachute des Pretty Things ou l'éponyme des Them Crooked Vultures, possèdent des pochettes hideuses, mais sont, musicalement, grandioses. Pour Midnite Vultures, non seulement l'album est mauvais, mais il souffre d'un artwork d'un goût plus que douteux. Non mais regardez-moi cette pochette ! Je me demande comment l'album a pu être disque d'or (classé 19ème vente anglaise, 34ème américaine, bien accueilli à l'époque) !

Beck___Midnite_Vultures_Front_Cover_24307

Livret CD - abominable, pas vrai ?

Ici, on a droit à un mélange entre funk, disco, pop, rock, blues, techno, hip/hop, country, électro et musique industrielle (un peu folk aussi), et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces vautours de minuit (titre de l'album) passent mal la rampe. L'ensemble sonne de temps en temps assez efficace (Sexx Laws, Milk & Honey), on a de bonnes trouvailles (Get Real Paid, Nicotine & Gravy), mais beaucoup de merdes quand même. Beck en fait trop (Pressure Zone, Debra et son morceau caché de 1 minute placé à 12,40 minutes - ce que je HAIS les morceaux cachés en fin de piste, putain !). De plus, si je ne conteste pas le talent de compositeur - même si, ici, c'est peu flagrant - je déteste la voix de Beck.

58003721

Midnite Vultures, accueilli quasiment en triomphe par la critique au moment de sa sortie (il faut voir ce qu'ils en disaient, du genre 'album aussi réussi que sa pochette est ratée, et sa pochette est monstrueusement ratée'), est donc un gros coup d'épée (non, de tronçonneuse) dans l'eau. Deux ou trois bonnes chansons (mais on s'en lasse très TRES vite) pour un torrent de nullité bordélique, croisement de différents styles qui aurait franchement mérité plus de concision. Bref, un mauvais album.

Sexx Laws

Nicotine & Gravy

Mixed Business

Get Real Paid

Hollywood Freaks

Peaches & Cream

Broken Train

Milk & Honey

Beautiful Way

Pressure Zone

Debra

Arabian Nights (caché à la fin de Debra)