79marL

Sorti en 1979, Marathon est probablement le dernier album de Santana que j'aime vraiment. L'album, connu surtout des fans du groupe, est plus rock que les précédents, nettement moins influencé par la musique latino et jazzy. Cependant, ça reste assez imprégné de musique latino quand même (Carlos Santana a un style assez latino, qu'il le veuille ou non). On trouve, sur ce disque, le guitariste Chris Solberg, le bassiste David Margen (présent depuis 1977), le claviériste Alan Pasqua (aucun lien avec un certain Charles, ah ah ah), le batteur Graham Lear, le percussionniste (congas) Raul Rekow, le guitariste (rythmique) et chanteur Alexander J. Ligertwood, et le percussionniste (timbales) Armando Peraza. Tom Coster, grand fidèle depuis 1972 et Caravanserai, n'est plus là. Une page se tourne (et d'une manière générale, la suite sera difficile pour Santana, les années 80 n'épargneront pas le groupe).

santana_carlos

Marathon, qui offre trois instrumentaux (Marathon, Aqua Marine, Runnin'), est un de mes albums préférés du groupe. Un texte de Sri Chinmoy, guru de Santana (alors renommé Devadip Carlos Santana, depuis 1973) accompagne l'album : Un athlète court dans le monde extérieur. Un chercheur court dans le monde intérieur. Pour un athlète, le marathon est la plus longue course des jeux Olympiques, elle fait 42 kilomètres. Dans la vie intérieure, ce n'est pas 42 kilomètres, mais des milliards de kilomètres que le chercheur doit parcourir avant d'atteindre sa destination. Puisque la distance est grande, le plus tôt nous commencerons le chemin de l'éternité, le mieux ce sera (traduit, bien entendu, en français).

carlos_santana

En 40 minutes très rock (un peu pop par moments : Love, You Know That I Love You, Stay (Beside Me) sont loin d'être rock pur), Marathon est aussi réussi que Festivàl et Inner Secrets, qui figurent parmi les précédents crus du groupe, étaient ratés - vous dire donc s'il est réussi (pour savoir à quel point Festivàl est raté, lisez la chronique ici ; pour Inner Secrets, j'ai pas le courage de l'aborder, pour le moment...). Des titres comme Aqua Marine, Hard Times, Summer Lady ou Lightning In The Sky sont franchement merveilleux. En résumé, un album vraiment attachant et intéressant, sans doute le dernier grand disque de Santana, du moins selon moi. Mais c'est aussi le premier album de Santana qui, à sa sortie, ne fut pas disque d'or (depuis, il l'est) ! 

FACE A

Marathon

Lightning In The Sky

Aqua Marine

You Know That I Love You

All I Ever Wanted

FACE B

Stand Up

Runnin'

Summer Lady

Love

Stay (Beside Me)

Hard Times