donny_live

Donny Hathaway, mort tragiquement (apparemment un suicide, mais les circonstances sont étranges : retrouvé mort dans une chambre d'hôtel, aucune trace de violence sur son corps) en 1979, était un des plus grands chanteurs de soul music de l'histoire (avec d'autres comme Marvin Gaye, Otis Redding, Sam Cooke ou Al Green). En 1972, il publie un album live absolument remarquable, intitulé tout sobrement Live (pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?), qui est le quatrième album de sa discographie et qui, en 52 minutes, offre un condensé de soul music absolument parfaite, dont bon nombre de reprises. Il est généralement considéré, cet album, comme un des plus grands lives jamais sortis, et je pense que c'est une réputation amplement justifiée. En 8 titres dont deux très longs, Donny Hathaway offre tout ce qu'il avait, et musicalement, on en prend un coup tellement c'est grandiose.

Donny_Hathaway__PNG_475x377

Ce Live produit par Hathaway lui-même est donc farci de reprises. En fait, seulement deux titres, ici, sont crédités à Hathaway : We're Still Friends et The Ghetto (ce dernier, long de 12 minutes, possède un remarquable solo de piano électrique signé Hathaway). Le reste est constitué de reprises : What's Going On (originellement de Marvin Gaye), remarquable, ouvre le bal (l'album offre des titres de concerts hollywoodiens et new-yorkais), You've Got A Friend est reprise de Carole King, Jealous Guy de John Lennon (reprise bien plus belle que celle de Bryan Ferry), Little Ghetto Boy et Hey Girl sont crédités tous deux à Earl DeRouen, joueur de congas sur l'album, et le long, très long (presque 14 minutes) morceau final, Voices Inside (Everything Is Everything), est crédité à Richard Evans, Ric Powell et Philip Upchurch, lequel tient la guitare sur toute la face A du disque...

donny_hathaway

On tient ici un remarquable live, emblématique de la soul music et franchement inoubliable et immortel. L'ensemble des morceaux est magnifique, avec une grosse préférence personnelle pour The Ghetto, Jealous Guy et What's Going On (mais, vraiment, j'aime tout). Bref, Live, vous l'avez compris aisément, se pose là comme une référence absolue de l'enregistrement live et de la musique noire. Incontournable !

FACE A

What's Going On

The Ghetto

Hey Girl

You've Got A Friend

FACE B

Little Ghetto Boy

We're Still Friends

Jealous Guy

Voices Inside (Everything Is Everything)